Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS

La diffusion au journal de la télévision publique d'un rap satirique mettant en scène Romano Prodi a provoqué une polémique en Italie, des élus de la majorité de gauche dénonçant une atteinte portée aux institutions démocratiques, sous les quolibets de l'opposition. D'abord diffusé sur des sites internet dont celui du journal de centre-gauche Repubblica, le "Romanoprodi Rap" a été montré lundi au journal télévisé de la mi-journée sur la 2e chaîne publique, puis dans la soirée sur la 5e chaîne. Le morceau est né d'une séance houleuse à la chambre des députés le 28 septembre sur l'affaire Telecom Italia, qui avait dû être interrompue. Un chef de gouvernement qui commence huit fois la même phrase sans pouvoir la finir, un président de séance qui peine à rétablir l'ordre, un ministre qui y va de son commentaire, et en bruit de fond le chahut de l'opposition, ont fourni la matière première, un savant mixage a fait le reste. "Voir ce morceau dans une émission satirique aurait été très sympathique, mais il est grave qu'un journal de service public, à une heure de grande écoute, fasse de la place à une vidéo de ce genre", ont estimé des parlementaires de la majorité qui ont écrit au conseil d'administration de la RAI (la télévision publique) pour s'inquiéter d'une telle "atteinte aux institutions démocratiques". "Cette réaction est absolument ridicule", a estimé Renato Schifani, chef du groupe au Sénat Forza Italia, le parti de Silvio Berlusconi, tandis que Francesco Storace, sénateur d'Alliance Nationale, a reproché à la gauche d'avoir déjà oublié les satires dont faisait l'objet Silvio Berlusconi du temps où il était lui-même chef du gouvernement.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public