Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Le député UDF Jean-Christophe Lagarde a déposé une proposition de loi destinée à empêcher les groupes industriels dont l'activité dépend des commandes de l'Etat à plus de 20% de leur chiffre d'affaires, de détenir directement ou indirectement plus de 3% du capital d'un média. Cette proposition de loi s'inscrit dans la ligne des critiques lancées à la fin de l'été du président de l'UDF François Bayrou contre les groupes industriels, propriétaires de médias, qu'ils accusaient d' "orienter" les Français vers un "choix tout fait" entre Nicolas Sarkozy (UMP) et Ségolène Royal (PS) pour la présidentielle de 2007. Dans l'exposé des motifs de son texte, M. Lagarde explique qu'il s'agit de "préserver l'indépendance et le pluralisme dans les médias". La proposition de loi interdit "la détention directe ou indirecte de plus de 3% du capital ou des droits de vote d'une publication de presse, d'une station de radio ou d'une chaîne ou d'un service de télévision par une personne morale ou physique dont l'activité dépend de commandes publiques dans une proportion dépassant 20% du chiffre d'affaires du dernier exercice". Pour M. Lagarde, "l'indépendance et le pluralisme" des médias "sont aujourd'hui en danger en France du fait des concentrations excessives qui touchent l'ensemble des entreprises de presse, les chaînes de radio ou de télévision". "Les choix de société doivent pouvoir être faits par le peuple français dans des conditions pluralistes et les plus objectives possibles", écrit le député pour qui "on ne peut accepter que les principaux moyens permettant la diffusion de l'information aujourd'hui puissent se trouver sous la domination de telle ou telle influence économique, politique". M. Lagarde observe à l'appui de son texte que "l'on voit depuis 20 ans de grands groupes industriels des domaines de l'armement, de l'immobilier, de la construction et autres investir massivement dans le contrôle des médias". Le député ne cite ni groupe ni média, mais vise avec son texte notamment TF1, contrôlé par le groupe Bouygues, la Socpress (Le Figaro) détenue par Dassault et Hachette Filipacci (Europe 1, Paris-Match, JDD...) propriété du groupe Lagardère.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public