Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS

La commission Copé, chargée de réfléchir à l'avenir de la télévision publique sans publicité, proposera à Nicolas Sarkozy un seul scénario de financement, qui passe par des taxes et une indexation de la redevance. Pour le financement, "nous nous sommes retrouvés sur un scénario unique", a déclaré le président de la commission Jean-François Copé, lors d'une rencontre informelle avec quelques journalistes. Le rapport d'étape du 21 mai, présenté par la commission présidée par le président du groupe UMP à l'Assemblée, évoquait trois options. La commission Copé, qui a tenu mercredi matin son ultime réunion, remettra ses conclusions le 25 juin au président de la République. Pour compenser la suppression de la publicité sur les chaînes et les radios publiques, la commission propose une taxe de 0,5% sur le chiffre d'affaires des opérateurs internet et de téléphonie mobile (soit 210 millions d'euros), une taxe sur les fréquences radio-électriques (100 millions), une taxe sur les recettes publicitaires supplémentaires des télévisions privées (pour 80 millions). Ces 80 millions seraient versés à l'Institut national de l'audiovisuel (INA), en remplacement de la redevance jusqu'à présent perçue par l'INA et qui reviendrait dorénavant à France Télévisions. "Cela permettra de ne plus dire que les télévisions privées payent pour les télévisions publiques. Cela va détendre tout le monde", a estimé Jean-François Copé. De même, la redevance perçue pour RFI (60 millions) serait versée à France Télévisions, RFI devant faire partie de la holding de l'audiovisuel extérieur (avec France 24 et TV5Monde) et son budget dépendant donc de l'Etat. Enfin la commission Copé recommande d'indexer sur l'inflation la redevance, actuellement de 116 euros.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public