Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS

Le Premier ministre François Fillon a annoncé avoir approuvé le schéma national d'arrêt de la diffusion de la télévision analogique, qui s'étalera de 2009 à fin 2011, une décision attendue qui marque le lancement du programme de basculement vers le numérique. M. Fillon "a approuvé le schéma national d'arrêt de la diffusion analogique et de basculement vers le numérique", ainsi que le schéma de "réutilisation des fréquences libérées" par l'extinction du signal analogique, appelée également "dividende numérique", précise-t-il dans un communiqué. Ces deux documents ont été publiés au Journal Officiel de ce mardi, après avis du CSA, de l'Arcep -- les autorités de régulation des médias et des télécoms -- et de la Commission parlementaire du dividende numérique. Cette décision "marque une étape importante dans le processus de modernisation de la diffusion audiovisuelle et de l'utilisation du patrimoine de l'Etat que sont les fréquences radioélectriques", toujours selon le communiqué. Le lancement du programme d'arrêt progressif de l'analogique, mode historique de réception de la télévision, "va concerner les trois quarts de la population d'ici le 30 novembre 2011, date de l'extinction de ce mode de diffusion", indique Matignon. Selon le calendrier publié le 8 décembre par le Conseil supérieur de l'audiovisuel, le passage au numérique va se faire entre fin 2009 et fin 2011, par zones géographiques. Après les trois opérations pilotes prévues à Coulommiers (Seine-et-Marne), le 4 février 2009, Kaysesberg (Alsace) au deuxième trimestre 2009 et Cherbourg (Manche) au second semestre 2009, l'extinction va démarrer fin 2009-début 2010 dans les régions Alsace, Lorraine, Champagne-Ardennes, Franche-Comté, Basse-Normandie, Pays de Loire et Bretagne, détaille le JO. Le gouvernement promet des aides pour les "foyers les plus démunis" et des mesures d'accompagnement pour les "foyers de plus de 70 ans ou handicapés", qui seront précisées "prochainement". Afin de limiter les "perturbations pour les téléspectateurs", il est prévu un délai minimal de neuf mois entre l'annonce de l'arrêt dans une zone donnée et l'extinction définitive, est-il précisé dans le JO. L'arrêt de la diffusion analogique va libérer des fréquences. Leur réutilisation va permettre un "enrichissement important de l'offre de télévision numérique terrestre" (TNT), qui couvre à l'heure actuelle environ 87% de la population hexagonale, explique Matignon. Ainsi grâce à la libération des fréquences, "11 réseaux multiplexes pourront être constitués, permettant notamment la généralisation de la télévision en haute définition, ainsi que deux réseaux de télévision mobile personnelle". La radio numérique pourra également en bénéficier. Une partie des fréquences libérées sera enfin allouée à l'accès internet haut débit. M. Fillon tiendra "courant janvier" une réunion de ministres consacrée au plan "France numérique 2012" pour "accélérer sa mise en oeuvre".
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public