Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Le président du groupe public de télévision, Marc Tessier, "pourrait assumer, le premier, la fonction de président de la chaîne d'information internationale" qui associera "toutes les socités publiques de l'audiovisuel", déclare Bernard Brochand, maître d'oeuvre de la future CII française, dans une interview au Figaro à paraître lundi. Le projet, pour lequel le premier minsitre devrait donner son feu vert cette semaine, est doté "d'un budget annuel de 70 millions d'euros annuels et emploiera 196 équivalents temps plein", précise-t-il. "Il ne s'agit pas seulement de lancer un media supplémentaire mais de donner naissance à une nouvelle marque mondiale française comme peuvent l'être aujourd'hui Airbus, l'Oréal ou encore Danone", affirme Bernard Brochand, ancien président d'un groupe de publicité mondiale devenu député-maire de Cannes, qui revendique d'avoir donné dans "ce dossier, un éclairage utile car différent et pragmatique". A propos des travaux communs remis par TF1 et France Télvisions actuellement examinés par les services du premier ministre, M. Brochand souligne qu'il est "complet et équilibré". "Force est de constater qu'ensemble ces deux groupes offrent indéniablement les meilleurs moyens humains (...) et techniques (...) en France et sur le plan international", fait remarquer Bernard Brochand pour qui "la présence d'un acteur privé donnera une garantie d'indépendance à la chaîne, et donc de crédibilité à l'étranger". Ainsi dit-il, "c'est dans le cadre d'une société anonyme que le conseil d'administration nommera, sans intervention du gouvernement, les responsables de la chaîne". A propos de la répartition des pouvoirs, il explique que "le Président nommé pour deux ans, appartiendra alternativement à l'un des deux groupes". Le pouvoir exécutif sera détenu par le Directeur général et le directeur général adjoint assumera la direction de la rédaction". La chaîne commencera à émettre "dans un délai de 9 à 12 mois après la signature du contrat constitutif par le Premier ministre qui suivra l'approbation des conseils d'admnistration de TF1 et de France Télévisions. "J'ai bon espoir que Jean Pierre Raffarin signe ce documeent d'ici la fin du mois, ce qui permettrait de respecter la promesse du Président de la République qui a souhaité que la chaîne voit le jour en 2004". Elle sera reçue "dans un premier temps dans toute l'Europe occidentale, centrale et orientale, sur tout le continent africain, au Proche et Moyen orient, ainsi que dans la ville de New York, siège des Nations Unies". "Dans un premier temps, elle s'exprimera en français, en arabe et en anglais". La chaîne qui ne sera pas diffusée sur le territoire national, "sera diffusée 24h/24 et proposera un journal à l'heure pleine et un autre à la demie". (...) L'AFP et RFI seront, à travers leurs correspondants notamment, mis à contribution et des partenariats seront noués avec TV5, Arte, Euronews, Public Sénat et LCP-AN", ajoute Bernard Brochand.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public