Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Le Conseil de gouvernement transitoire irakien a autorisé la chaîne de télévision arabe Al-Arabiya à reprendre son travail en Irak, après deux mois d'interdiction pour "incitation au meurtre". "Al-Arabiya peut immédiatement recommencer à travailler en Irak. Il y a eu un accord entre le Conseil de gouvernement et la chaîne qui a promis de travailler de manière professionnelle", a affirmé à l'AFP, Samir Al-Soumaydaï, responsable des médias au sein du Conseil. Le Conseil "n'a mis aucune condition" pour autoriser la chaîne aux capitaux saoudiens à rouvrir son bureau à Bagdad, a indiqué le directeur régional Saad Al-Silawi à l'AFP. Al-Arabiya travaillera en toute liberté en respectant les lois en vigueur en Irak, a-t-il ajouté. "Nous voulons donner à tous la possibilité de travailler en Irak sans obstacle mais nous leur demandons d'être modérés, de ne pas inciter à la violence et ne pas appeler à tout ce qui peut représenter un danger pour la sécurité nationale", a souligné M. Soumaydaï. "Ce n'est pas différent de ce qui existe dans les pays libres et nous ne voulons pas revenir à la manière d'agir du ministère de l'Information (à l'époque de Saddam Hussein) qui contrôlait tout. Nous voulons créer un pays avec une presse libre et non une presse contrôlée", a-t-il encore dit. La chaîne satellitaire basée à Dubaï a cessé d'émettre depuis l'Irak le 24 novembre 2003, au lendemain de son interdiction pour "incitation au meurtre" après la diffusion d'un enregistrement attribué à Saddam Hussein appelant à attaquer les membres du Conseil de gouvernement. Al-Arabiya avait rejeté cette accusation ainsi que celles des Américains qui lui reprochaient d'inciter à la violence contre les forces de la coalition et les Irakiens qui collaborent avec elles. La chaîne avait cependant fait un direct depuis l'Irak le 14 décembre, au lendemain de l'arrestation de Saddam Hussein, prétextant que cela était un moment trop historique pour ne pas violer l'interdiction.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public