Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Le SNJ-CGT de France 3 a regretté dans un communiqué que le journal du soir de France 3 n'ait pas relaté vendredi soir l'occupation de la péniche et du plateau de Thalassa par des intermittents du spectacle et des étudiants, dénonçant un acte de "censure". Le plateau, où est tournée en direct l'émission Thalassa avait été envahi vendredi soir, obligeant la chaîne à interrompre sa diffusion et à la remplacer par une émission enregistrée. Un bandeau a défilé à l'écran, indiquant que la diffusion en direct avait dû être interrompue "en raison de l'envahissement du plateau". "Une équipe a pourtant été envoyée sur la péniche Thalassa afin de tourner et de recueillir des informations", "mais ordre est venu de la direction de la rédaction nationale de France 3 de ne rien diffuser", a souligné le syndicat dans un communiqué. La péniche de France 3, où est tournée l'émission, est amarrée dans le 16e arrondissement de Paris, près du siège de France Télévisions. Le SNJ-CGT, dénonçant ce qu'il qualifie de "censure", a précisé à l'AFP que l'équipe de tournage avait été envoyée sur place "par la rédaction en chef de Soir 3" et que "rien n'avait été diffusé, ni dans le Soir 3 de vendredi ni dans les journaux du week-end sur le sujet", alors que "nous étions au coeur de l'actualité". Les manifestants entendaient protester contre le CPE (contrat première embauche) ainsi que contre les négociations entre le patronat et les syndicats sur l'assurance-chômage des intermittents. Selon le syndicat, "c'est une illustration supplémentaire de l'ambiance autoritaire qui règne depuis quelque temps à la rédaction". "Une fois de plus, nous voilà contraints de protester contre les entorses faites à notre métier: informer indépendamment des considérations politiques", a indiqué le syndicat dans un communiqué. Interrogée par l'AFP, la direction de France 3 a précisé "avoir décidé de ne rien diffuser sur le sujet dans le Soir 3 pour des raisons de sécurité". "200 à 300 personnes ayant envahi le bateau de Thalassa, la direction craignait pour la sécurité de l'équipe et des installations", a-t-on précisé à France 3.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public