Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique

Le prix excessif facturé par les opérateurs de téléphonie mobile lors d'appels passés de l'étranger représente un frein à l'utilisation du portable pour 81% des Européens, selon un sondage publié par la Commission européenne. Selon l'enquête menée en septembre auprès de quelque 25.000 Européens des 25 Etats membres, "une nette majorité des utilisateurs de téléphones portables interrogés réduisent notablement leur utilisation lorsqu'ils sont à l'étranger". Ces restrictions volontaires concernent particulièrement les jeunes (de 15 à 24 ans), qui sont 68% à réduire leurs appels. Pour 81% des utilisateurs, "le coût élevé des communications est le principal facteur de dissuasion". D'après le sondage, 15% des utilisateurs interrogés préfèrent simplement ne pas emporter leur téléphone portable en vacances ou le garder éteint, tandis que 21% ne l'utilisent à l'étranger que pour envoyer des textos ou SMS. En outre, les utilisateurs disent être peu informés sur les prix qu'on leur facture. Ainsi, "43% n'ont toujours pas une idée claire de ce qu'ils paient pour passer ou pour recevoir des appels lorsqu'ils sont à l'étranger". Ce manque de transparence semble surtout présent en Espagne, à Chypre, au Portugal et en Grèce. La Commission en a profité mardi pour publier sur son site internet une nouvelle grille des tarifs de roaming facturés en Europe lors de communications mobiles passées de l'étranger. Selon elle, ils restent "en moyenne quatre fois supérieurs aux prix des appels mobiles nationaux" et les Européens continuent de payer entre 4 et 6 euros pour un appel de quatre minutes passé de l'étranger.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›