Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Le festival de la Fiction de La Rochelle fête du 17 au 21 septembre sa dixième édition avec 21 programmes en compétition, alors que le genre est confronté à "des risques majeurs" selon son président fondateur Quentin Raspail. Le comité de sélection du Festival, présidé par la scénariste Sophie Deschamps, par ailleurs membre d'un jury emmené par le réalisateur Serge Moati, a visionné 90 programmes (contre 65 l'année précédente). Selon Sophie Deschamps, "contrairement à ce qu'on dit, la fiction française est en très bonne santé". Faisant allusion aux décrets en préparation pour fixer de nouvelles règles dans les rapports financiers entre les producteurs et les chaînes, Quentin Raspail estime néanmoins que la fiction est confrontée à des "risques majeurs". "Malgré des performances encore tout à fait exceptionnelles parmi les autres genres de la production française, la fiction est confrontée aujourd'hui à des risques majeurs: essoufflement des budgets, modifications législatives, concurrence internationale", écrit-il dans un document de présentation. "Nous attendons tous des réponses, parmi lesquelles, en priorité, les moyens dont disposera le service public et le nouveau cadre réservé au privé quand à la production d'oeuvres", ajoute-t-il. Dans l'attente de décrets prévues fin septembre, le Festival sera le cadre le 19 d'un débat avec des représentants du ministère de la Culture, des parlementaires et des associations de producteurs. Sur l'ensemble des programmes proposées au Festival, sept émanent de TF1, 36 de France 2, 15 de France 3, cinq de Canal+, un de France 5, six d'Arte et deux de M6. Sophie Deschamps a critiqué le "désengagement de M6 en fiction", tout en soulignant que la fiction devenait "très importante pour Canal+". Mais la chaîne M6 a fait valoir que ce sont les producteurs, et non les chaînes, qui décident de la participation au festival et qu'elle respectait scrupuleusement ses obligations en matière d'investissements dans la fiction.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public