Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Journaliste, en danger (JED) exige la libération immédiate et sans conditions de Daudet Lukombo, régisseur d'antenne à la télévision Global TV, une chaîne privée émettant à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, enlevé en pleine nuit, le jeudi 12 septembre 2008 vers 1 h00 du matin par un groupe d'hommes armés en civil et d'autres en tenue de policier, qui l'ont emmené à une destination inconnue. Mais à en croire plusieurs sources recoupées et des investigations menées par JED, Lukombo aurait été conduit dans les locaux des services spéciaux de la Police communément appelée «Kin-Mazière », et son cas qualifié de «sensible ». Tout le matériel de diffusion de la chaîne, notamment des caméras, des micros, des tables de mixage, des câbles et des cassettes ont été emportés, et des vitres brisés. JED qui s'est rendu, vendredi matin, sur le lieu des installations de Global TV à Binza/Pigeon, a pu constater l'étendue des dégâts causés par cette attaque qui s'apparente à une expédition punitive. Selon des informations livrées à JED par Guylain Tshibamba, directeur des informations, cette attaque fait suite à la diffusion sur leur chaîne, jeudi 12 septembre 2008, en page magazine, d'une conférence de presse tenue mercredi par le député Ne Muanda Nsemi, Chef Spirituel de la secte politico-religieuse Bundu dia Kongo (BDK). Dans ses déclarations, le chef spirituel du BDK qui siège sur les bancs de l'opposition à L'Assemblée nationale, aurait accusé des membres du pouvoir à Kinshasa d'être à la base de la situation qui prévaut à l'Est de la République démocratique du Congo où les forces armées de la RDC (FARDC) s'affrontent aux troupes insurgées de Laurent Nkunda au Nord-Kivu. Pendant que l'émission était diffusée, plusieurs autorités politiques auraient appelé les responsables de la chaîne pour ordonner l'arrêt de la diffusion de cette conférence. Quelques heures après, une dizaine de policiers, selon la garde des lieux, a fait irruption dans les installations de Global TV et arraché tout le matériel de diffusion, après s'être saisi du régisseur d'antenne trouvé sur place. Du coup, le signal d'émission de la chaîne a été coupé. JED condamne fermement cette attaque d'un média par des éléments des services de sécurité et rappelle qu'aucune loi ne les autorise à effectuer des «descentes punitives» dans les locaux d'un média et d'en saisir le matériel. JED constate, qu'une fois de plus, ceux qui ne tolèrent pas la liberté de la presse préfèrent s'en prendre au maillon faible qu'est la presse en laissant de côté l'auteur des propos incriminés. Global Télévision allonge la liste des chaînes de télévision réduites au silence en l'espace d'une semaine, après l'arrêté du ministre de la Communication et Médias, Emile Bongeli, interdisant de diffusion 5 chaînes de télévision et 2 stations de radio, dont Africa TV, RLTV, BRTV, Couleurs TV, Canal 5, pour des raisons faussement administratives.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Produits relatifs
74,00 €
69,90 €
52,90 €
79,99 €
37,50 €
64,00 €
  
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public