Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS

France Télécom a indiqué qu'elle allait sous-traiter une partie de la maintenance de ses quelque 150.000 cabines téléphoniques afin de réaffecter la majorité des 320 salariés concernés sur d'autres activités, ce qu'ont dénoncé les syndicats. "Nous allons introduire une part de sous-traitance pour la maintenance" des cabines téléphoniques, a déclaré à l'AFP un porte-parole de l'opérateur, confirmant des informations du quotidien Les Echos. "La sous-traitance concerne déjà une partie de la publiphonie", comme le nettoyage, l'installation et l'enlèvement de cabines, a indiqué le porte-parole, précisant que la sous-traitance de la maintenance débutera "probablement à la rentrée". Le porte-parole a souligné que France Télécom continuerait en revanche à assurer "en propre la supervision et le pilotage de l'ensemble des interventions, notamment en cas de panne dans une cabine". "Tous les syndicats se sont prononcés contre, lors du dernier comité central d'entreprise", a déclaré de son côté à l'AFP Pierre Dubois, délégué syndical CFDT. France Télécom veut reclasser les agents de maintenance "car il y a beaucoup de départs en retraite dans les services d'intervention à la clientèle, mais ce n'est plus le même métier. C'est encore un métier qui disparaît, avec une déqualification", a-t-il déploré. La plupart des 320 techniciens concernés seront réorientés "vers des métiers plus proches du client ou qui offrent davantage de perspectives", "un souhait souvent partagé" par les salariés, a indiqué de son côté le porte-parole de l'opérateur. Une partie d'entre eux travaillaient déjà pour une part sur des activités autres que la maintenance des cabines, a-t-il précisé. France Télécom a souligné que la publiphonie était en "forte décroissance" avec "l'essor de la téléphonie mobile". Alors qu'en 1998 241.000 cabines étaient recensées -- un pic -- il n'en restait que 153.000 en 2008, ce chiffre ayant encore un peu baissé cette année, a ajouté France Télécom sans autre précision. L'opérateur a affirmé qu'il tiendrait "ses engagements" en matière de "service universel" -- que le gouvernement va lui réattribuer -- en particulier la "qualité de service".
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public