Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique

Une station satellitaire mobile de la télévision Go Africa, à vocation internationale appartenant au candidat à la présidentielle gabonaise André Mba Obame, a été mitraillée par des hommes cagoulés dans la nuit de mardi à mercredi à Libreville, selon Go Africa. Joint par l'AFP, le ministère de l'Intérieur également chargé de la Défense, a indiqué n'être pas au courant de l'information et n'a pas souhaité réagir dans l'immédiat. "Dans la nuit de mardi à mercredi, cinq hommes cagoulés dans un véhicule 4x4 ont mitraillé à l'arme automatique la station satellite mobile de Go Africa" à Haut-de-Gué-Gué (ouest de Libreville), a expliqué à l'AFP Franck Nguema, directeur général de Go Africa. "L'assaut a duré dans les 30-45 secondes, après 03H00 (02H00 GMT). Le moteur tournait, ils sont repartis tout de suite", a affirmé un technicien de Go Africa ayant requis l'anonymat. Ces informations ont été confirmées par un des locataires de l'immeuble, abritant Go Africa et des appartements privés, qui n'a pas voulu s'identifier. Un journaliste de l'AFP résidant non loin de la télévision a entendu des rafales d'arme automatique pendant la nuit. Une journaliste de l'AFP qui s'est rendue sur les lieux a vu des impacts de balles sur la station, installée dans la cour d'un immeuble. Des impacts de balles étaient également visibles dans des murs et une vitre d'appartement. Les responsables et agents techniques de Go Africa ont affirmé avoir compté "28 impacts" sur les lieux et avoir ramassé "22 douilles d'armes de deux calibres, dont un calibre 7,5, qui est une arme de guerre". "Maintenant, c'est écran noir partout, on ne peut plus opérer de transmission", a dit le technicien. Go Africa, qui diffuse dans une vingtaine de pays en Afrique, appartient à André Mba Obame tout comme TV+, chaîne diffusant au Gabon dont l'émetteur a été interrompu dimanche. Selon Franck Nguema, également président directeur-général de TV+, Go Africa avait mis cette station mobile à la disposition de TV+, à la suite de l'interruption dimanche de "l'émetteur fixe" de TV+. Ces installations se trouvent sur un site gardé par la Garde républicaine, relevant du ministère de la Défense.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›