Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique

Passage au tout numérique en IdF : les méthodes pas très "cathodiques" de Numericable

Si les revendeurs TV et les antennistes ont signé une charte de bonne conduite qui permet à FTN de les labelliser, ce n'est pas le cas d'autres acteurs qui ont des pratiques plutôt limites, comme Numericable en donne l'exemple en Ile-de-France et sur lesquels FTN reste particulièrement sans réaction.

Le câble n'est théoriquement pas concerné car la diffusion du programme analogique ne sera pas arrêtée le 8 mars. Néanmoins, certains abonnés s'inquiètent de cette échéance. Numericable l'a bien compris puisque ses technico-commerciaux proposent de mettre en fonction des décodeurs TNT du câble contre une caution de 75 euros et multiplient les visites à domicile notamment chez les locataires des immeubles HLM câblés en leur déclarant « C'est la seule solution », même si ceux-ci ont changé leur téléviseur récemment pour un TV avec décodeur intégré. Alors que ce n'est pas tout à fait vrai !

Car il existe deux catégories de câblés : Ceux qui paient un abonnement. Ils reçoivent les 19 chaînes gratuites de la TNT. 40% des locataires généralement d'un immeuble. Et ceux qui sont raccordés uniquement au service antenne, c'est-à-dire qui ne reçoivent que les 6 chaînes historiques avec TMC et TV5 en mode analogique. Cette situation durera jusqu'au passage au tout numérique du câble, ce qui relève d'une décision privée du câblo-opérateur. L'ambiguïté réside dans le fait que suivant une décision du CSA en date de 2006, Numericable diffuse les programmes de TV avec 2 normes : DVB-C et DVB-T. La première est celle du câble. La seconde est la même que celle de la diffusion hertzienne...ce qui veut dire que les abonnés au service antenne sont en mesure de capter les 19 chaînes de la TNT gratuite en achetant un terminal TNT classique ou avec un TV avec adaptateur intégré...alors que les commerciaux du câble obligent les raccordés au service antenne à verser 75 euros de caution afin d'obtenir un terminal TNT suivant la norme DVB-C

La stratégie "cachée" de Numericable

Evidemment Numericable a laissé entendre de son côté que « nous ne cachons nullement à nos abonnés la possibilité de bénéficier de la norme DVB-T, nous considérons cette double diffusion comme un avantage supplémentaire que nous offrons à nos clients. Nous avons d'ailleurs créé un site Internet pour permettre à tous les abonnés de savoir quand ils auront accès à ce service et les modalités pratiques (www.numericable.fr/tnt). Par ailleurs, lors de chaque ouverture, nous faisons parvenir un communiqué de presse aux principaux medias de la ville concernée et nous adressons un courrier aux gestionnaires HLM ainsi qu'au maire » répondait dans un premier temps le service de communication.

Mais les visites des technico-commerciaux depuis février chez les abonnés franciliens possédant des offres TV uniquement analogiques et ceux bénéficiant du service antenne s'expliquent aisément lorsqu'on sait que Numericable aurait décidé de passer au « tout numérique » sur une partie de la région Ile-de-France, à partir du 2 mai, alors que sa stratégie initiale était de conserver la double diffusion DVB-T et DVB-C. Et les plus impactés sont bien sûr les abonnés que le câblo-opérateur essaie de persuader de se numériser tout en déployant la TNT à la norme de diffusion DVB-T. Selon les spécialistes, l'extinction de l'analogique le 2 mai devrait libérer suffisamment de place pour pouvoir permettre à Numericable d'injecter la TNT en DVB-T en remplacement de l'analogique pour ses abonnés dans certaines villes, notamment dans celles où l'architecture de son réseau ne le permet pas encore.

Paul Philippart
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›