Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique
Par Frédéric SCHMITT, le

Les militaires russes responsables d'un risque spatial majeur

En détruisant avec un missile un de ses satellites, l'armée russe met en péril des milliers de satellites et des vies humaines, y compris ses propres ressortissants.

Le nuage de débris créé par la destruction du satellite Kosmos 1408 pourrait avoir des conséquences majeures. En effet, les débris se retrouvent à la même orbite basse que de nombreux satellites et engins spatiaux. Situés entre 400 et 600 km de la Terre, les débris se déplacent à la même altitude que la Station Spatiale Internationale, que la Station Spatiale chinoise Tiangong, des centaines de satellites Starlink, Oneweb, des satellites météorologies et d'observation de la Terre, etc, et peuvent entrer en collision avec l'un de ces objets et créer encore plus de nouveaux débris. Par ailleurs, ce test miliaire russe met en danger les occupants des stations spatiales, notamment les astronautes russes.

Roscosmos, l'agence spatiale russe, ne semble même pas avoir été avertie par l'armée russe.

La taille d'un débris importe peu. C'est sa vélocité qui lui donne assez d'énergie pour provoquer la destruction complète d'un engin spatial en milliers de nouveaux débris. A titre d'exemple, c'est un débris en plastique de 14 grammes se déplaçant à 24 000 km/h qui a provoqué l'impact dans la pièce d'aluminium de l'image qui illustre cet article. A titre de référence, 14 grammes, c'est le poids de deux morceaux de sucre.

Il est assez simple de réaliser le danger que l'armée russe fait planer sur l'industrie spatiale internationale, sachant que ces débris continueront de tourner autours de la Terre pendant des années. En 2007, la Chine avait été vivement critiquée pour avoir effectué le même type de test militaire, projetant des milliers de fragments de satellite dans l'espace. Ces fragments sont toujours en orbite autour de notre planète.

Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›