Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Un mouvement de grève, lancé mardi à 00h00 à Radio France pour protester contre les conditions d'un déménagement, a été reconduit pour 24 heures par une assemblée générale du personnel, a-t-on appris de source syndicale. Seules la section CGT, pour les personnels administratifs, techniques et de production, et la CFDT ont toutefois appelé à la poursuite de ce mouvement. Celui-ci a entraîné hier mardi d'importantes perturbations de l'antenne de France Inter où un programme musical s'est substitué à la plupart des émissions habituelles. Les autres stations de Radio France n'ont en revanche connu aucune perturbation. La direction de Radio France n'a pu être jointe immédiatement mardi soir. Les syndicats CGT, CFDT, SNJ, SNJ-CGT, CFTC et SNFORT de Radio France avaient appelé l'ensemble du personnel du groupe public à cesser le travail pour une durée indéterminée. Ils entendaient protester contre le déménagement pour raisons de sécurité d'une partie du personnel de la Maison de la Radio, prévu au cours de l'été, estimant qu'il entraînera "obligatoirement l'éclatement de Radio France". "Nous voulons savoir qui va partir, où et quand et quelles sont les garanties de maintien des activités", a déclaré à l'AFP un responsable syndical mardi soir, reprochant à la direction de mener cette opération "trop rapidement". La grève, a-t-il précisé, a été particulièrement suivie dans les services de documentation mais aussi par "de nombreux" techniciens et le personnel de production. Plusieurs grèves ont affecté ces dernières semaines le fonctionnement de la "Maison ronde". Elles s'inscrivaient soit dans les mouvements nationaux contre la réforme des retraites soit dans des conflits internes sur le déménagement ou les salaires. Dans une interview à l'AFP, le président de Radio France Jean-Marie Cavada avait assuré début juin qu'il "n'est pas question de démanteler quoi que ce soit" et de vendre le groupe "par appartements", estimant qu'il s'agissait "au mieux de mauvaises informations, au pire de mauvaises intentions".
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Produits relatifs
49,54 €
91,80 €
54,90 €
51,99 €
44,99 €
34,39 €
  
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public