Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Pour la troisième journée consécutive, la majorité écrasante des spectateurs de la télévision publique tchèque CT ont été privés vendredi du principal journal télévisé, remplacé par la diffusion d'un communiqué du nouveau directeur général, Jiri Hodac. En conflit ouvert avec les journalistes qui refusent de reconnaître son élection à la tête de la CT, M. Hodac a interdit d'antenne le journal préparé par les protestataires. Les journalistes, soutenus par neuf des 13 membres du directoire de la CT, ont cependant transmis le journal quotidien de 19H15 locales (18H15 GMT), qui ne pouvait être capté que par un nombre très limité de clients de certains réseaux câblés et satellitaires, selon des sources proches de la télévision. Plusieurs milliers de manifestants se sont de nouveau rassemblés vendredi soir devant le siège de la CT. Quelque 95% des téléspectateurs, desservis par les Radiocommunications tchèques (CRa), devaient se contenter à la place du journal d'un communiqué dans lequel M. Hodac lançait un "appel urgent aux autorités de l'Etat" pour qu'elles l'aident à "rétablir les émission légales" de ses "fidèles" et "empêchent par tous les moyens appropriés les émissions illégales" des protestataires. Les journalistes contestataires ont cependant réussi vendredi en fin d'après-midi à diffuser à l'antenne un reportage sur la manifestation de la veille et une partie du journal de jeudi soir dans une autre émission, transmise avant 19H00 locales (18H00 GMT), et qui avaient apparemment échappé à la censure mise en place par M. Hodac.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public