Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Anne Richard donne chair et vie à la douleur d'une mère dans un téléfilm de Gilles Béhat, qui sera diffusé ce 31 mars sur France 2, intitulé "La peine d'une mère" où elle réussit une performance d'actrice sur un sujet particulièrement délicat. Dans le rôle de Karine, une jeune femme veuve dont l'unique enfant Christophe, 10 ans, est assassiné, elle parvient à faire passer tous les paroxysmes et toutes les nuances d'une douleur indicible, incommunicable et inexplicable. Entre haine et tentations de suicide, la jeune mère ne parvient pas à reprendre pied et ne songe qu'à la vengeance. L'action se situe avant l'élection présidentielle de 1981, au cours de laquelle François Mitterrand promet l'abolition de la peine de mort, et aux assises, l'assassin est condamné à la peine capitale. Au moment où se déroule le procès Dutroux en Belgique, ce téléfilm servi par un scénario et des dialogues de Didier Decoin, élargit la problématique de la peine de mort pour les assassins d'enfant. Afin de faire table rase du passé pour pouvoir continuer à vivre, la jeune femme, dévastée et révoltée, déménage et fait la connaissance d'un ancien diplomate Joseph (Jacques Perrin, parfait comme à l'accoutumée), qui va patiemment l'aider. Emplie de haine, Karine trouve un exutoire dans la rédaction d'un livre racontant son histoire que Joseph va lui permettre de publier. Elle ne veut pas pour autant se laisser instrumentaliser par les partisans de la peine de mort, même si elle n'arrive pas à admettre que la condamnation de l'assassin de son enfant soit commuée en réclusion criminelle à perpétuité par le président nouvellement élu. Un voyage aux Etats-Unis en compagnie de Joseph la confronte à la réalité d'une exécution par injection, dans l'Etat d'Indiana. Progressivement, la haine l'abandonne et le travail de deuil se fait, une voie s'ouvre vers l'apaisement sinon la guérison. Elle a rencontré la fille de l'assassin de son fils, elle-même très atteinte. L'ultime étape, assez peu crédible, sera la rencontre avec l'assassin. Ce téléfilm, diffusé au cours d'une "soirée continue", sera suivi du magazine de Jean-Luc Delarue "Ca se discute" sur le thème "Comment reprendre goût à la vie après la perte d'un enfant?" Des parents d'enfants morts de maladie, suicidés ou assassinés, témoignent devant la caméra.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Produits relatifs
90,90 €
100,99 €
79,00 €
67,90 €
99,00 €
31,80 €
  
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public