Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

La Chaîne Info (LCI), première télévision française d'information en continu, lancée le 24 juin 1994 à 20h30 par TF1 sur le câble et le satellite, fête ses dix ans d'antenne aujourd'hui jeudi. Conçue sur le modèle de la chaîne américaine CNN, la première à avoir développé le concept d'information télévisée permanente, LCI avait été à ses débuts qualifiée de "défi stratégique" par TF1. Confidentielle à son démarrage, LCI a bénéficié en décembre 1994 d'un coup de projecteur quand elle a été la seule à filmer l'assaut du GIGN contre un Airbus d'Air France détourné par des islamistes algériens, raconte Jean-Marie Bayle, directeur adjoint de la rédaction de LCI qui fut rédacteur en chef du journal inaugural de la chaîne. Sur le tarmac de l'aéroport de Marseille-Marignane, "l'avion était juste devant notre caméra, la seule au bon endroit et au bon moment", se souvient M. Bayle. "Cela nous a crédibilisés. Il y a eu des articles sur nous dans la presse. On existait. C'est devenu valorisant d'être invité sur le plateau de la chaîne", explique-t-il. Dix ans plus tard, LCI compte quelque "5 millions de foyers abonnés" recevant la chaîne par câble, satellite ou ADSL (ligne téléphonique), "soit 12,5 millions de téléspectateurs potentiels", indique-t-elle. Diffusée les premières années de 06h00 à 01h00, avec déjà au programme des journaux, talk-shows et magazines, la chaîne est retransmise 24 heures sur 24 depuis mai 1999. Actuellement, avec un budget annuel de 45 millions d'euros et 230 collaborateurs, dont plus de 100 journalistes, la chaîne offre 55 journaux par jour et reçoit plus de 5.000 invités par an (politiques, syndicalistes, patrons, scientifiques, analystes financiers, artistes, sportifs, etc.). Son équipe de journalistes compte des "vieux routiers" comme Pierre Luc Séguillon, Jean-François Rabilloud ou Eugène Saccomano. LCI révèle aussi de nouveaux présentateurs, comme David Pujadas, et est une pépinière de jeunes journalistes. Mais ses finances sont fragiles. La chaîne n'a évité les déficits qu'en 1999 et 2000. En 2003, elle a accusé une perte nette de 9,5 M EUR. Cependant, LCI, filiale à 100% de TF1, est "adossée à un groupe puissant, qui est pour (elle) une garantie non seulement de pérennité mais aussi de développement régulier", souligne Jean-Claude Dassier, directeur général de LCI. Avec une part d'audience (PDA) de 1%, LCI est quatrième du dernier classement Médiamétrie (enquête sur la période septembre/mi-février) des chaînes du câble et du satellite. Dans son domaine, elle est leader face à i-TELE (lancée en novembre 1999 par Canal+), créditée de 0,3% de PDA, et Euronews (chaîne européenne publique lancée en janvier 1993), à 0,2%. Mais "quand on est le leader, il ne faut pas s'endormir sur ses lauriers", déclarait récemment Etienne Mougeotte, président de LCI et vice-président de TF1, évoquant des changements dans la grille de LCI à la rentrée. La future chaîne française d'information internationale (CFII), que mettent sur pied TF1 et France Télévisions, n'inquiète pas LCI : "Les deux chaînes seront complémentaires puisque la CFII ne sera pas diffusée sur le territoire français" et "LCI n'est pas encore réellement développée" hors de France, rappelle M. Dassier. "Disponible en Afrique, en Suède et dans quelques villes d'Australie" actuellement, "LCI participe à la réflexion sur la CFII" et prendra part "peut-être plus tard à sa fabrication en fournissant des programmes", ajoute le dirigeant de la pionnière des chaînes françaises d'information.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Produits relatifs
85,00 €
79,00 €
67,90 €
100,99 €
99,00 €
77,49 €
  
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public