Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Les programmes de la radio publique Radio France Internationale (RFI) continuaient d'être très perturbés mercredi matin, en raison de la grève d'une partie du personnel, a-t-on appris auprès de la direction et des syndicats. Le personnel se réunit mercredi à 15H00 en assemblée générale pour décider de la poursuite du mouvement. Une partie du personnel avait observé mardi une journée de grève, par soutien aux opposants du CPE, le contrat de première embauche. Mais le préavis de grève déposé en début de semaine par les syndicats est illimité car les syndicats réclament notamment l'intégration des personnes en statut précaire (personnes en CDD, payées au cachet ou pigistes). Le personnel se réunit mercredi à 15H00 en assemblée générale pour décider de la poursuite du mouvement. "Le CPE, pour nous, c'est symbolique car on a beaucoup de précaires, certains depuis dix ans, et la majorité sont là depuis six ans", a déclaré Elisa Drago, du SNJ-CGT. Le SNJ-CGT estime à un tiers des effectifs (équivalent temps plein) le nombre de personne ayant un statut précaire à RFI, soit environ 300 personnes. Le syndicat déplore également le flou des réformes prévues par le président de la radio Antoine Schwarz. La direction précise, elle, être en négociation avec les syndicats. Selon elle, le calendrier des négociations sur la question de l'intégration des précaires a été "décalé" afin de se caler sur l'élaboration de la nouvelle grille de la rentrée 2006.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public