Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS

La comédienne Mony Dalmès, qui fut sociétaire de la Comédie-Française de 1942 à 1957, joua à Broadway avant d'être l'une des interprètes de la pièce de boulevard à succès "Le Clan des veuves", est décédée à l'âge de 91 ans, a-t-on appris vendredi dans son entourage. Ses obsèques seront célébrées mardi à 10H30 en l'église Saint-Roch, la paroisse des artistes à Paris. Née le 24 juillet 1914 au Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne), Simone d'Etennemare - dite Mony Dalmès -, figure de l'après-guerre de la Maison de Molière où elle est entrée comme pensionnaire en 1937, y a interprété les ingénues et les jeunes premières, notamment dans Feydeau. Elle fut aussi Rosine du "Barbier de Séville" de Beaumarchais et Silvia du "Jeu de l'amour et du hasard" de Marivaux, manifestant également des qualités dramatiques en Ophélie dans le "Hamlet" de Shakespeare. Le Français lui confia les rôles de princesse de tragédies de Racine. Cette comédienne prêta également son visage aux traits fins des coquettes du répertoire, de Molière à Musset (Célimène du "Misanthrope", Dorimène du "Bourgeois gentilhomme"...). Dans le répertoire moderne, toujours à la Comédie-Française, elle a participé aux créations d'"Asmodée" de Mauriac, de "La Reine morte" de Montherlant - qu'elle joua 250 fois - et fut de la première distribution du "Soulier de satin" de Claudel. Elle fit ses adieux à la Maison de Molière dans "Un caprice" de Musset, auteur avec lequel elle avait fait ses débuts. Elle a mené ensuite un parcours non conventionnel qui l'a conduite "de la Comédie-Française à Broadway", titre d'un livre de mémoires qu'elle a publié aux éditions de l'Amandier. Outre-Atlantique, où elle fut un temps l'épouse du Français Claude Philippe, directeur du Waldorf Astoria, l'un des plus grands palaces new-yorkais, Mony Dalmès fut la première à jouer Molière en anglais. A Manhattan, elle s'illutra notamment dans des comédies musicales qu'elle chantait avec un accent bien français à la Maurice Chevalier. A partir de 1958, en France, elle poursuivit sa carrière théâtrale surtout au boulevard et au café-théâtre où son plus grand succès reste sa participation à la création en 1990 du "Clan des veuves" de Ginette Garcin, en compagnie de celle-ci et de Jacky Sardou. Cette pièce, qui est restée à l'affiche à Paris et en province pendant plusieurs années, est reprise depuis le 5 mai aux Bouffes-Parisiens. Mony Dalmès a aussi joué dans une trentaine de films, au cinéma ou pour la télévision, depuis "Les demi-vierges" de Pierre Caron en 1936 jusqu'à "La Chanson du maçon" de Nina Companeez en 2002. Elle est apparue notamment dans le rôle de la Signora Trotti de "Rien ne va plus" (1997) de Claude Chabrol.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public