Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique

TFJ, la chaîne télévisée française destinée à la communauté juive, a suspendu vendredi sa diffusion, en raison de difficultés financières, a-t-on appris auprès de son Pdg Laurent Pfeiffer. "Nous n'émettons plus du tout depuis aujourd'hui (vendredi: NDLR) 11H00 du matin", a-t-il indiqué . La société Globecast, chargée d'assurer la liaison par satellite, a stoppé ses services en raison d'un retard de paiement de deux mois, a expliqué le Pdg. TFJ (Télévision français juive) était "en train de passer d'une liaison satellitaire à une liaison fibrée directement vers le câblo-opérateur Noos", mais la liaison satellitaire a été coupée par Globecast avant que la liaison fibrée terrestre ait été construite, a-t-il ajouté. TFJ, qui se présente comme la seule chaîne télévisée en Europe destinée à la communauté juive, était diffusée sur Noos (qui reprenait le signal sur le satellite), le satellite (TPS et Hotbird 6) et les opérateurs internet via l'ADSL. La chaîne est en difficulté financière depuis août. "Les revenus publicitaires ne sont pas ceux que nous avions escomptés" et "il n'y a pas eu la réponse attendue de la communauté", a déclaré M. Pfeiffer. La diffusion est donc suspendue mais "on ne sait pas quand ou si elle va reprendre", a-t-il ajouté. Créée en 1998, TFJ avait accumulé les ennuis financiers jusqu'à sa mise en liquidation judiciaire en 2005. La chaîne avait été reprise en septembre 2005 par Marc Fiorentino, dirigeant d'une société de bourse. L'équipe avait été renouvelée et une nouvelle grille mise à l'antenne en février. Le budget initial était de 4 millions d'euros pas an. Les dirigeants prévoyaient des recettes tirées pour un tiers du sponsoring, un tiers de la publicité et un tiers de revenus annexes.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›