Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

La ministre de la Culture et de la Communication Christine Albanel a déclaré lundi à Cannes "que l'on s'oriente plutôt vers une suppression de la publicité sur les chaînes de télévision publiques après 20H00". "J'ai le sentiment que l'on s'oriente plutôt vers une suppression de la publicité lors de la séquence soirée, à savoir pas de publicité après 20H00", a-t-elle déclaré. Cela représente 60% du volume de la publicité des chaînes de France Télévisions, a déclaré Mme Albanel lors d'un point presse au MIPTV. "La suppression en soirée, c'est quelque chose de fort, par exemple par rapport à la concurrence car le début de soirée démarrerait alors à 20H40" et non 20H50 comme c'est le cas actuellement, a souligné Mme Albanel. Le directeur financier de France Télévisions, Damien Cuier, avait indiqué fin mars que cette tranche horaire représentait 600 millions d'euros des 800 millions du chiffre d'affaires publicitaire annuel du groupe. "J'aurais beaucoup aimé" que les conclusions de la commission Copé, chargée de travailler sur la suppression de la publicité sur les chaînes publiques, soient rendues fin mai avec une première lecture à l'Assemblée nationale avant l'été, a déclaré Mme Albanel. La commission Copé pourrait en effet rendre les conclusions de son rapport avec un peu de retard sur le calendrier prévu. Quant aux 150 millions d'euros de compensation pour la baisse du chiffre d'affaires publicitaire de France Télévisions pour 2007, recommandés par la commission Copé, "il s'agit d'un engagement ferme", selon la ministre. Mais la forme comptable --dotation au capital ou versement au budget-- n'a pas encore été décidée. De source proche du dossier, on indique que France Télévisions préfèrerait un versement au budget. La ministre a par ailleurs estimé qu'il fallait se montrer "très prudent" concernant le projet, actuellement en discussion, de suppression des publicités alimentaires pendant les programmes pour les enfants, voire sur d'autres tranches horaires regardées par les plus jeunes. La ministre de la Santé Roselyne Bachelot réfléchit à cette suppression, afin de lutter contre l'obésité enfantine. "On est sûr des dégâts que cela produirait" pour l'économie des chaînes de télévision "sans être sûr des bénéfices" pour la santé des enfants, a indiqué Mme Albanel, qui va rencontrer en fin de semaine la ministre de la Santé.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public