Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Le bouquet satellitaire BSkyB, filiale à 39% du groupe News Corp, a été débouté lundi en appel, alors qu'il contestait une décision du gouvernement britannique l'obligeant à réduire drastiquement sa participation dans le groupe de télévision ITV. "La demande de BSkyB est rejetée", a décidé le Tribunal d'appel de la concurrence (Competition Appeal Tribunal, CAT), en charge de l'affaire, selon une copie du jugement publiée par le CAT. Suite au rejet de son appel, BSkyB va donc devoir appliquer la décision du ministre des entreprises John Hutton, qui lui avait ordonné en janvier de réduire à moins de 7,5% contre 17,9% actuellement sa participation dans ITV, et lui avait interdit de solliciter une représentation au conseil d'administration de cette dernière. Le ministre n'avait fait que reprendre les recommandations émanant de la Commission britannique de la concurrence, laquelle avait estimé en décembre dernier que le niveau de la participation de BSkyB affaiblissait la concurrence au sein du secteur audiovisuel. L'échec de l'appel est un coup dur pour BSkyB, qui risque gros dans cette affaire, le cours de Bourse d'ITV ayant fondu depuis qu'il a acquis sa participation. BSkyB avait déjà passé dans ses comptes du deuxième semestre 2007 une provision de 343 millions de livres correspondant à sa moins value potentielle aux cours de l'époque, mais celle-ci a depuis gonflé. BSkyB (filiale à 39% de News Corp) avait acquis sa participation de 17,9% dans ITV en novembre 2006 pour 135 pence par action, soit 940 millions de livres (1,36 milliard d'euros). Depuis, le cours du groupe a été divisé par plus de trois (à 40 pence lundi en clôture). Le bouquet avait réalisé cette acquisition au moment même où son rival dans la télévision par câble Virgin Media venait d'approcher ITV en vue d'un rachat. L'irruption de BSkyB avait empêché tout rapprochement entre les deux groupes. La participation de BSkyB pourrait attirer les convoitises de plusieurs groupes. Parmi les repreneurs potentiels figure notamment le groupe italien de télévision Mediaset, contrôlé par la holding Fininvest de Silvio Berlusconi, ou encore le groupe luxembourgeois RTL, qui détient déjà la chaîne britannique Five.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Produits relatifs
89,33 €
69,72 €
23,87 €
79,45 €
35,64 €
69,90 €
  
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public