Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a demandé mardi aux chaînes de télévision "de confirmer et d'accentuer" leurs efforts vers l'équité des temps de parole des candidats à l'élection présidentielle, tout en déplorant encore certaines inégalités de traitement. "Alors que, au mois de février, le cumul des temps de parole (des candidats Jacques Chirac et Lionel Jospin) dépassait, parfois très sensiblement, la moitié du temps de parole des candidats sur TF1, France 2, France 3, Canal+ et M6, il est désormais passé, pour la période allant du 1er au 22 mars, sous la barre des 50%" sur ces cinq chaînes, précise le CSA dans un communiqué. "Le Conseil, qui voit là un résultat encourageant de ses interventions, demande aux chaînes de confirmer et d'accentuer ces efforts vers l'équité jusqu'au début de la campagne officielle", le 5 avril, laquelle instaurera une stricte égalité entre les candidats validés par le Conseil constitutionnel. Constatant cependant que "plusieurs candidats qui semblent susceptibles de pouvoir concourir à l'élection continuent de ne disposer, tant dans les journaux télévisé que dans les magazines d'information, que d'un temps de parole trop réduit", il demande aux chaînes de "corriger" cet état de fait "anormal", d'ici le 4 avril. Le CSA rappelle qu'en mars, il avait "appelé avec insistance" les chaînes de télévision et de radio à respecter l'équité des temps de parole des candidats, après avoir constaté que Jacques Chirac et Lionel Jospin, ainsi que leurs soutiens respectifs, étaient nettement plus présents dans les médias audiovisuels que les autres candidats.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public