Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Le sort de l'ex-chaine d'opposition russe TV-6 sera décidé aujourd'hui à l'issue des auditions des treize candidats à la fréquence de cette télévision. Les candidats à la fréquence de la chaîne, jadis propriété de l'homme d'affaires Boris Berezovski, en guerre ouverte avec le Kremlin, auront dix minutes chacun mercredi après-midi pour plaider leur cause devant une commission fédérale, selon l'agence. La commission comprend neuf membres: les ministres de l'Information et des Communications, trois vice-ministres de l'Information et quatre "experts" des médias. Cette commission est présidée par le ministre de l'Information, Mikhaïl Lessine, qui avait joué un rôle clef lors de la prise de contrôle de la chaîne d'opposition NTV par le groupe public Gazprom en avril dernier. Les journalistes de TV-6 sont dans leur majorité les anciens de NTV qui avaient trouvé refuge sur cette chaîne. "Les membres de la commission peuvent voter pour plusieurs candidats, mais ne peuvent pas voter contre", a expliqué Vladimir Pozner, un membre de la commission sur la radio Echo de Moscou. Celui qui obtient plus de voix remporte la fréquence et en cas d'égalité, c'est le ministre de l'Information qui tranche. L'ancienne équipe de journalistes de la chaîne apparaît comme la mieux placée pour l'emporter mais elle a dû pour cela faire alliance avec l'ex-Premier ministre Evgueni Primakov, en bons termes avec le président russe Vladimir Poutine. Selon le quotidien russe Gazeta, cette alliance, Media-Socium, mise en place après de difficiles négociations "a été approuvée par le président russe Vladimir Poutine". Ce dernier a cependant affirmé qu'il n'interviendrait pas dans la réattribution de la licence. En cas de victoire de Media-Socium, c'est M. Primakov et le président de l'Union patronale russe Arkadi Volski, qui "détiendront tous les leviers de gestion" de la chaîne, selon le quotidien. Les journalistes auront une seule voix dans le cadre de cette alliance alors que MM. Primakov et Volski auront la majorité, souligne le quotidien. Parmi les autres favoris, figure un groupe formé par l'ancien directeur exécutif de TV-6 Pavel Kortchaguine, un journaliste de la chaîne Andreï Norkine et des investisseurs étrangers. Ce groupe, Canal-6, serait prêt à accueillir en cas de succès l'équipe des anciens journalistes de la chaîne dirigée par Evgueni Kisselev, selon les médias. Le comité olympique russe qui propose un projet de chaîne sportive, une idée qui a l'appui de Vladimir Poutine, est également bien placé, selon les experts. Le pétrolier Loukoïl, détenu à 13,5 % par l'Etat russe, qui était actionnaire minoritaire de TV-6, a obtenu sa mise en liquidation en janvier pour non-rentabilité, un motif contesté par la direction de la chaîne. TV-6 était la dernière d'opposition nationale en Russie après la liquidation de NTV de Vladimir Goussinski, qui vit comme Boris Berezovski, en exil de peur d'être arrêté à son retour en Russie.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public