Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique

Info et bonne humeur sur Europe 1

« Europe 1 est de retour ! ». Denis Olivennes, patron d'Europe 1 a donné le ton en annonçant les nouveautés de la grille de rentrée. Arrivé à la tête de la station la saison dernière, il n'a pas caché sa volonté de «  renouer avec les racines profondes de la station ».

C'était déjà le cas de son prédécesseur, Alexandre Bompard à une différence près, c'est que cette fois, le nouveau dirigeant souhaiterait vivement passer rapidement le seuil symbolique des 10% d'audience. Pour y parvenir, Denis Olivennes compte sur les valeurs fortes d'Europe 1. « C'est à la fois une radio référente et en même temps une radio différente, une radio sérieuse mais qui ne se prend pas au sérieux, une radio intelligente mais qui ne se prend pas la tête, une radio exigeante qui s'adresse au plus large public ». Il a rappelé qu'Europe 1 a toujours été et doit demeurer la radio de l'événement. « Chaque jour il se passe quelque chose à Europe 1 » a-t-il assuré. La rentrée est placée sous le signe de l'information et de la bonne humeur. Et, période électorale oblige, Arlette Chabot, directrice de l'information a tenu à mettre les choses au clair : « Europe 1 est une radio indépendante avec un seul souci : le respect des auditeurs ».

Avec ses équipes, Denis Olivennes a souhaité « une grille simple et cohérente avec la même couleur du matin au soir et un enchaînement logique des émissions qui sont le plus souvent animées par des voix qui sont liées à Europe 1 depuis longtemps ». Pour retrouver une plus grande confiance des auditeurs mais aussi des annonceurs, Europe 1 a d'abord recadré ses trois grandes sessions d'information : la matinale est désormais pilotée par Bruce Toussaint lui-même épaulé par quelques nouvelles voix (Alexandre Adler, Nikos) tout en conservant les piliers que sont Jean-Pierre Elkabbach, Axel de Tarlé, Thierry Guerrier mais aussi Nicolas Canteloup et Anne Roumanoff. Le rendez-vous « Europe 1 midi » est désormais confié à Guillaume Cahour entre midi et 13h00. Au programme : analyse et décryptages de l'actualité mais aussi invités et les appels d'auditeurs pour commenter et échanger.

Le soir, Nicolas Poincaré garde les commandes d'Europe 1 soir dans une formule quasiment inchangée. Puis, entre chaque rendez-vous d'infos, la radio a saupoudré sa grille de divertissements : Morandini à 9h30, Michel Drucker une heure plus tard avec « Faîtes entrer l'invité ». Dans cette émission, l'animateur se veut « impertinent » avec ses invités. Dans ce nouveau défi, il est accompagné de talents « maison » qui ont une niaque d'enfer. Ils s'appellent Jérôme Commandeur, Willy Rovelli, Mathieu Madénian, Walter, Matthieu Noël ou encore Faustine Bollaert. Les après-midis débutent avec Franck Ferrand (« Au coeur de l'histoire » - 13h15) et continuent avec « Les experts Europe 1 » (14h) proposés par Héléna Morna où il est le plus souvent question de famille, de maison, de consommation, de bien-être ou d'emploi...Enfin, l'incontournable Laurent Ruquier entame sa douxième saison à la tête d' « On va s'gêner » tous les jours dès 15h30.  Les soirées débutent avec « Des clics et des claques » (20h), une émission quotidienne consacrée au web dirigée par Laurent Guimier avec la complicité de Guy Birenbaum et de David Abiker. A 21h, Michel Field nous donne « Rendez-vous à l'hôtel ». Depuis l'hôtel Costes, il décortique l'actualité culturelle sous tous les angles avec des invités et des chroniqueurs.

Mickael ROIX
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›