Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS
Par Amine ALLAM, le

Deux Talk-Show suspendus en Algérie

L'Autorité de régulation de l'audiovisuel (ARAV) est passée à l'action en décidant de suspendre, deux Talk-Show.

Il s'agit en effet de l'émission "Li Fat Mat" (Ce qui est passé est passé) d'Echourouk TV pour des "dérives professionnelles et éthiques" lors du numéro traitant de l'histoire de deux filles et leur père diffusée le 6 janvier, ainsi que de l'émission ‘'Ma Warra El jodrane'' (Derrière les murs) d'Ennahar TV.

"L'Autorité de régulation de l'audiovisuel, qui n'a eu de cesse de rappeler à travers ses communiqués l'impératif d'assumer la responsabilité sociale de consécration d'une information pertinente et constructive, a décidé de suspendre les deux émissions à compter de la date de publication du présent communiqué", appelant les journalistes au "strict respect de l'éthique professionnelle, des dispositions des services de communication audiovisuelle, ainsi que de toutes les exigences légales liées à leur activité", précise un communiqué de l'ARAV.

Lors de la diffusion, mercredi 6 janvier, par Echourouk TV de l'émission (Li Fat Mat) qui traitait de "l'histoire de Nadia, Sabrina et leur père", l'ARAV a relevé des "dérives professionnelles et éthiques" qui l'ont amenée à convoquer le directeur de la chaîne, lequel a "admis une erreur dans le traitement du sujet", selon la même source.

Le même responsable, ajoute le communiqué, a également "tenté de donner des précisions sur le contexte général et la teneur de l'émission avant d'être, selon lui, censurée, en imputant la responsabilité à la commission de contrôle de la chaîne".

Le gendarme de l'audiovisuel affirme que "le traitement de tels sujets sensibles et complexes exige du professionnalisme" et "la mise à contribution de spécialistes capables d'apporter un plus aux téléspectateurs et de proposer des solutions concrètes à ces phénomènes, ce qui n'a pas été fait lors de cette émission" qui a "provoqué l'effet inverse et attenté à la sacralité des liens familiaux".

L'émission a donné "une image dégradante des relations enfants-père" et provoqué "le mécontentement de la famille algérienne et de l'opinion publique", souligne l'ARAV, estimant qu'"il s'agit d'une faute professionnelle qui porte atteinte aux valeurs sociales".

L'émission d'Ennahar Tv, sa suspension est intervenue après que ‘'de nombreuses transgressions professionnelles et éthiques aient été enregistrées'', soulignant que "le programme a dévié plusieurs fois de ses objectifs et a souvent suscité des controverses dans les cercles sociaux".

L'autorité de contrôle audiovisuel a révélé avoir émis plusieurs avertissements qui obligent la chaîne à adhérer à l'éthique de la profession, à la nécessité de préserver la dignité humaine et à respecter les règles professionnelles.

Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public