Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

La date prévue des 27/28 février 2001 pour la mise à mort de la station spatiale russe Mir, qui vient de connaître une importante panne de communications, "pourrait changer", a déclaré le directeur de l'Agence spatiale Iouri Koptev. "La situation qui s'est produite mardi aurait pu entraîner des modifications (de cette date)", a-t-il ajouté au cours d'une conférence de presse à Moscou. Les causes de la panne de communication entre Mir et le centre de contrôle des vols spatiaux, qui a duré une dizaine d'heures, ne sont toujours pas connues et M. Koptev n'a pas donné d'explications. Alors qu'on lui demandait si ce problème était définitivement réglé, il a répondu: "Je ne pourrais jamais dire une telle chose. Les problèmes peuvent apparaître à tout moment, comme cela a été le cas en 1997. Le domaine spatial est un domaine à hauts risques". En 1997, une collision s'est notamment produite entre la station et un vaisseau de ravitaillement. M. Koptev a indiqué que les problèmes qui pourraient retarder la destruction de la station étaient soit "un retard dans l'envoi du lancement du vaisseau cargo (qui doit donner la dernière impulsion à Mir avant la destruction de la station) soit l'éventuelle nécessité de travaux de réparation ou préventifs". Le responsable de l'agence spatiale a estimé que la panne de communications était un nouvel argument en faveur de la destruction de la station, dans l'espace depuis bientôt 15 ans. "Les appareils de bord sont dans un tel état que nous n'avons pas le droit de prendre des risques", a-t-il estimé. "C'est une question de responsabilité de la Russie devant la Communauté internationale", a-t-il ajouté. A l'origine la durée de vie de la station Mir était de 5 ans.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public