Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Le journaliste Christophe Hondelatte, qui a attaqué le quotidien Libération pour atteinte à la vie privée, a été débouté à la mi-décembre par le Tribunal de grande instance de Nanterre, selon les attendus du tribunal dont l'AFP a eu connaissance mardi. M. Hondelatte mettait en cause son portrait publié par Libération le 28 janvier en dernière page sous le titre "Faculté cathodique". Très affecté par ce portrait, M. Hondelatte avait renoncé au dernier moment à présenter le journal de 13H00 de France 2 le jour de la parution de l'article, selon la direction de la chaîne publique. France 2 avait alors décidé de le décharger de la présentation de ce JT. Selon les attendus du tribunal, "le demandeur ne démontre nullement que l'auteur de l'article a dépassé les limites de la liberté d'expression dans le cadre de l'exercice auquel il avait accepté de se soumettre, ni porté atteinte au droit au respect de sa vie privée sous couvert de ce portrait". "Le demandeur, qui jouit d'une grande notoriété médiatique, ne peut faire grief à l'auteur de l'article d'avoir exploité selon la ligne éditoriale du journal les éléments qu'il a livrés en connaissance de cause au cours de l'entretien consenti à la journaliste ou que celle-ci a recueillis auprès de tiers", relèvent également les attendus. M. Hondelatte a été débouté de sa demande d'indemnités pour préjudice professionnel subi. Il a été condamné à payer 3.000 euros ainsi que les dépens.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public