Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

La famille Mercier se prépare à célébrer les 65 ans de Colette, mais cette mère modèle et grand-mère attentive, mariée depuis 44 ans, annonce qu'elle part rejoindre son nouvel amour. Cette décision provoque une onde de chocs qui constitue la trame de "Fête de famille", une nouvelle série de France 2. Le premier épisode démarre le matin de la fête. La caméra du réalisateur Lorenzo Gabriele suit les préparatifs, permettant de faire connaissance de tous les protagonistes. Et l'ambiance est morose... L'aîné des enfants, Marc (Antoine Duléry), homme d'affaires quadragénaire habitué au succès, vient d'apprendre qu'il est ruiné. Odile (Camille Japy) s'épuise à être une mère et une épouse parfaite. Yvan (François Vincentelli), trentenaire et serveur dans un bar, a oublié la fête. Charlotte (Toinette Laquière) a organisé son mariage surprise pour l'après-midi mais elle s'inquiète. Le père, Francis (Jean-Luc Bideau), ancien militant communiste, est comme toujours réfugié au grenier avec ses trains électriques tandis que la mère, Colette (Danièle Lebrun), semble tendue et anxieuse à quelques heures de son anniversaire. Sont également présents les conjoints, ex-conjoints, et les petits-enfants dont plusieurs sont des adolescents. Tant bien que mal, tous se retrouvent autour de la grande table dressée dans le jardin. Mais la fête s'arrête net lorsque Colette lâche une bombe: "Je m'en vais. J'ai rencontré quelqu'un d'autre et je pars le retrouver". Elle disparait dans un taxi. Bien que traitée sur le mode de la comédie, la série aborde des sujets graves et actuels, tels que la séparation d'un couple de plus de 60 ans et le désarroi des enfants pourtant adultes. Les personnages sont croqués avec finesse et tous vont peu à peu évoluer et se révéler, au fil des six épisodes de 52 minutes de cette série très réussie. "Je voulais parler d'une famille et de la confrontation de trois générations", déclare Pascale Breugnot, productrice de la série. "Il s'agissait de montrer que les revendications de chaque génération sont les mêmes: le droit au bonheur, l'envie de liberté, avec en même temps un besoin de sécurité" auquel on espère que la famille saura répondre, ajoute-t-elle. La famille est "toujours une source formidable de situations, de romanesque et d'émotions", renchérit Perrine Fontaine, responsable des fictions sur France 2.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public