Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Le comédien Jamel Debouzze, récemment récompensé au Festival de Cannes du prix (collectif) d'interprétation masculine pour "Indigènes", revient sur la chaîne cryptée Canal+ avec une émission comparable au "petit théâtre de Bouvard". Selon Ara Aprikian, directeur du pôle flux de la chaîne, "Jamel Comedy Club", une émission hebdomadaire de 26 minutes, qui démarrera en clair le 15 juillet à 19H55, sera "l'évènement de l'été" sur Canal+. Vieux complice de Jamel Debouzze, pour lequel il a écrit de nombreux textes, Kader Aoun a souligné jeudi, lors d'une conférence de presse, qu'il n'y avait plus d'émissions de télévision depuis quelques années "pour recevoir et rendre visible" les jeunes humoristes. "Le principe est très simple : un micro, quatre artistes par émission qui viennent faire cinq minutes de discours, sans accessoires, en s'adressant directement au public", a-t-il expliqué. "C'est un exercice très anglo-saxon, très juif aussi. C'est davantage une prise de parole que des pitreries sur scène", a-t-il ajouté, soulignant que cette performance, baptisée "stand up", est assez courante à la télévision américaine. Pour sa part, Jamel Debouzze sera le maître de cérémonie du "Jamel Comedy Club". "Pour ces humoristes débutants, la présence de Jamel représente une caution et les aide à attirer l'intérêt sur eux", a précisé Kader Aoun. "Nous serons tous dans la même barque, mais c'est moi qui aurait la longue vue", a souligné de son côté, en plaisantant, Jamel Debouzze. "Pour moi, ce sera une expérience inédite, a-t-il confié à l'AFP, car je ne serais ni comédien, ni animateur au sens propre". Produite par la société de Jamel, Kissman Productions, "Jamel Comedy Club", enregistrée en public sur la scène du Réservoir, à Paris, dans les conditions du direct, rassemble une vingtaine de jeunes comédiens, plus ou moins expérimentés, où dominent largement les artistes issus de l'immigration, arabes et noirs notamment. Selon Kader Aoun, il n'y a là aucune volonté délibérée. "L'identité, aujourd'hui, n'est plus un sujet. Avant, quand tu montais sur scène et que tu étais d'une certaine couleur, le sujet était inévitable. Aujourd'hui, on a passé ce cap", a estimé Kader Aoun. Interrogé sur sa vocation à promouvoir de jeunes talents, Jamel a assuré, de son côté, qu'il commençait "à être trop vieux pour ces conneries" et qu'il préparait la relève, car il souhaite partir "au top" de sa carrière.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Produits relatifs
344,90 €
480,50 €
599,00 €
569,00 €
405,00 €
  
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public