Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a épinglé un spot publicitaire télévisé de SFR sur le contrôle parental "se référant ostensiblement" aux programmes érotiques ou pornographiques. Le CSA considère que ce spot "met autant en valeur" l'existence chez SFR d'un contrôle parental que la diffusion de programmes érotiques ou pornographiques par cet opérateur de téléphonie mobile. Diffusé à la télévision "aux heures de grande écoute", ce spot "tend à banaliser l'accessibilité" de ce type de programmes "aux mineurs et paraît de nature à leur nuire", a estimé le régulateur de l'audiovisuel. Le CSA "demande aux chaînes d'éviter toute diffusion avant 22H30 de messages publicitaires mettant en scène des images habituellement réservées aux vidéogrammes de catégorie IV ou V", c'est-à-dire les programmes interdits aux moins de 16 ans et aux moins de 18 ans. Intervenant "à la suite de nombreuses plaintes", le CSA a "écrit au Bureau de vérification de la publicité (BVP), aux chaînes et aux téléspectateurs qui l'ont saisi". Les programmes de catégorie IV, signalés à la télévision par un rond blanc avec un -16 en noir à l'intérieur, sont les films interdits aux moins de 16 ans et "les programmes à caractère érotique ou de grande violence, susceptibles de nuire à l'épanouissement physique, mental ou moral" des moins de 16 ans, indique le CSA sur son site. Les programmes de catégorie V, signalés par un rond blanc avec un -18 en noir à l'intérieur, sont les films interdits aux moins de 18 ans et "les programmes pornographiques ou de très grande violence, réservés à un public adulte averti et susceptibles de nuire à l'épanouissement physique, mental ou moral" des moins de 18 ans, ajoute le CSA. Le régulateur de l'audiovisuel a lancé le 15 septembre un mini-site internet consacré à la protection des mineurs par rapport à la télévision (www.csa.fr/protection_mineurs_TV). Ce site explique notamment quel est l'impact des images sur les enfants selon leur âge. Interactif, le site permet aux téléspectateurs d'alerter le CSA sur un programme.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public