Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique

La Cour d'appel de Paris a confirmé un jugement du Tribunal de grande instance (TGI) qui enjoignait Radio France d'inclure la question des disparités salariales avec les autres journalistes du service public audiovisuel, notamment ceux de France Télévisions, dans le périmètre des négociations. Elle a également confirmé la condamnation de Radio France à verser une astreinte au syndicat des journalistes FO, pour ne pas avoir engagé ces négociations à la suite de la décision de fond rendue par le TGI en mai 2004. La direction de Radio France prend "acte de cette décision de justice" et "convoquera sans délai l'ensemble des organisations concernées à une réunion formelle de négociation, dont le périmètre inclura la question des disparités". A cette occasion, la direction du groupe public souligne que la décision de justice ne lui impose pas "une quelconque obligation de résorber les disparités, mais seulement d'inclure cette question dans les négociations en cours". Radio France réaffirme sa position selon laquelle "chaque société de l'audiovisuel public est responsable de sa politique salariale". Un conflit d'une vingtaine de jours, l'un des plus longs de l'histoire de la radio publique, avait paralysé au début de l'année 2004 les différentes antennes de Radio France, notamment France Inter et France Info. Les journalistes réclamaient la réduction des disparités de salaires entre eux-mêmes et leurs confrères de France Télévisions, en invoquant l'accord "Servat" (1994) relatif à ces disparités. Selon la direction de Radio France, l'amélioration des carrières qui résultera des négociations qui vont s'ouvrir permettra "de mettre un terme à la problématique des disparités, en se substituant à l'accord +Servat+".
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›