Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique

BFM TV a annoncé mardi avoir écrit au premier secrétaire du PS François Hollande "pour lui faire part de son mécontentement" à la suite de l'accord passé par les chaînes parlementaires LCP-AN et Public Sénat avec LCI pour la retransmission des débats entre candidats à l'investiture du PS. Dans un communiqué, la chaîne d'informations gratuite estime que "c'est le droit à l'information des citoyens et le pluralisme qui se trouvent ici bafoués". Aussi, BFM TV "se réserve-t-elle la possibilité de retransmettre le débat en direct, en acquittant sa contribution aux frais techniques de diffusion", ajoute le texte précisant que la radio BFM "sera la seule radio à retransmettre le débat". Lundi, la chaîne d'informations en continu i-TELE (groupe Canal+), qui ne peut que retransmettre les débats avec 30 minutes de différé, avait également protesté auprès du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA). Dans une lettre adressée à i-TELE, le CSA a rappelé mardi que "les sociétés de programmes LCP-Public Sénat et LCP-Assemblée Nationale ne relevaient pas" de son autorité et qu'il lui appartenait de saisir les présidents des deux assemblées parlementaires. Les chaînes parlementaires Public Sénat et LCP-Assemblée Nationale retransmettront intégralement et en direct les trois débats entre candidats, les 17 et 24 octobre et le 7 novembre. Elles ont conclu un accord pour autoriser LCI (qui appartient au groupe TF1) à diffuser également en direct ces débats, sous plusieurs conditions, dont une participation aux frais et la présence à l'antenne des logos LCP et Public Sénat.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›