Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique

Un homme découvre peu à peu que sa vie reposait sur le mensonge: "Les innocents", adapté du roman de George Simenon, raconte le chemin de croix de ce père de famille banal, incarné par un Olivier Marchal souverain, loin de ses emplois habituels de flic fatigué. Diffusion le 22 novembre à 20H50 sur France 2 A Paris, une jeune femme est renversée par une voiture en traversant la rue. Elle décède à son arrivée à l'hôpital, la police prévient son mari. Ecrasé de chagrin, il prépare les funérailles puis tente de reprendre le cours normal de sa vie. Mais une question le préoccupe: que faisait sa femme en plein après-midi dans le 16è arrondissement de Paris alors qu'elle travaillait dans le 17è? Le réalisateur Denis Malleval et le scénariste Jacques Santamaria ont parfaitement réussi à transmettre l'ambiance des "Innocents", dernier "roman d'atmosphère" de George Simenon, écrit en 1972. Malgré quelques modifications dans la narration (le film se passe de nos jours et non dans les années 70), le trouble nait et s'accroit insidieusement tout au long de cette fiction. La vague inquiétude du personnage principal se transforme peu à peu en soupçons. Mais ces soupçons sont-ils justifiés ou fantasmés par un homme terrassé par la souffrance? C'est un Olivier Marchal magistral qui incarne Dominique Célerin, père de famille heureux, joaillier à succès qui va devoir s'extraire de sa "bulle". Loin de l'univers sombre des commissariats de police qui lui est familier, l'acteur impose "un homme simple dont la vie bascule", selon la description du réalisateur Denis Malleval. "J'ai voulu montrer un Olivier Marchal que personne n'attend, loin des coups de révolver et des coups de feu", explique le réalisateur à l'AFP. Inspecteur principal de police judiciaire jusqu'à 33 ans, Olivier Marchal est le réalisateur du long-métrage "36 quai des Orfèvres", qui avait remporté un vif succès à sa sortie en 2004. Auteur de scénarios de plusieurs polars, il a débuté comme acteur en jouant principalement des rôles de flics. Il prépare actuellement le tournage de son prochain film en tant que réalisateur, "RMR-73" (du nom d'une arme), avec Daniel Auteuil, Francis Renaud et Olivia Bonamy. Dernièrement, Olivier Marchal s'est encore un peu plus éloigné des personnages de policiers, puisqu'il incarne un maître de ferme bourru et maladroit dans l'adaptation d'une nouvelle de Guy de Maupassant, "Histoire d'une fille de ferme", toujours sous la direction de Denis Malleval, pour le compte de France 2. Face à Olivier Marchal, Stéphane Freiss se tire avec brio d'une partition délicate puisqu'elle repose sur des non-dits. Il est Jean-Paul Brassier, meilleur ami et associé de Dominique Célerin, un flamboyant séducteur dont la carapace va peu à peu se fissurer.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›