Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Le réalisateur Claude Chabrol, téléspectateur boulimique, estime dans un entretien paru dans Libération qu'à la télévision "tout est bien, il suffit de se mettre à la bonne distance". "Bien sûr, il y a des choses tellement immondes qu'il faut se mettre très loin, mais c'est passionnant", déclare le réalisateur qui, abonné à Canal+, à TPS, à CanalSatellite et au câble, regarde la télévision "toute la journée". Dressant le panorama des jeux télévisés, dont il est particulièrement friand, il trouve "un peu sot" l'arrêt du Juste Prix sur TF1, "la seule émission un peu culturelle", et enjoint France 2 à la reprendre. Ce serait une de ses "meilleures décisions depuis des années", estime-t-il. Il déplore également l'arrêt provisoire du "Maillon faible" (TF1): "Moi qui n'ai jamais cru à la connerie humaine, je commençais presque à y croire". Considérant le processus d'élimination des "Aventuriers de Koh Lanta" (TF1) comme "un plan structuré pour habituer aux licenciements", il ne voit en revanche dans "Loft Story" qu'une "sitcom où (M6) à réussi à éviter de payer des scénaristes". Claude Chabrol explique cet attrait "semi-entomologique" pour les jeux par son goût de voir "les gens gagner. C'est épatant". "On voit arriver des gens qui n'appartiennent pas au milieu de la télévision et qui s'y trouvent propulsés d'un seul coup. Ca me plaît bien de voir comment ça réagit. Je sais bien que c'est une position semi-entomologique qui n'est pas très sympathique mais c'est comme ça, je n'y peux rien", avoue-t-il
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public