Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Dans la lignée du succès rencontré par le GPS à bord des voitures, les fabricants de téléphones mobiles sont de plus en plus nombreux à équiper leurs modèles de ce nouveau service, l'une des grandes tendances du congrès mondial de la téléphonie mobile de Barcelone. Attendu depuis des années, le GPS sur le téléphone devrait enfin rencontrer l'adhésion du grand public. C'est le pari que fait l'américain Garmin, leader mondial du GPS, qui saute le pas pour se lancer dans la téléphonie. Il a présenté à Barcelone son premier téléphone mobile avec géolocalisation intégrée. C'est comme si Tom-Tom, le fabricant néerlandais de GPS leader lui en Europe, décidait d'attaquer le marché des téléphones mobiles. "Nous croyons au développement de la navigation personnelle et l'internet mobile est plein de promesses", explique Mark Perini, directeur du développement, responsable du projet chez Garmin. Baptisé le "nüvifone", ce téléphone ressemble à l'iPhone avec un écran tactile. Equipé d'un appareil photo et d'un lecteur MP3, il se veut haut de gamme. Attendu pour le troisième trimestre, son prix n'est pas encore connu. Un partenariat a été signé avec Google qui met à disposition plusieurs de ses services. Après avoir sorti son premier téléphone GPS à l'été 2007, le finlandais Nokia, numéro un mondial des fabricants, mise désormais à fond sur cette nouvelle gamme. Il compte en vendre 35 millions en 2008. A l'appui de sa stratégie, Nokia cite une récente étude de l'institut britannique Canalys selon laquelle plus de 60% des utilisateurs "apprécient" avoir une fonction de navigation sur leur téléphone mobile. Reste à savoir à quel prix: les tarifs annoncés ne sont pas à portée de toutes les bourses. Il faut compter quelque 450 euros pour un téléphone seul (sans subvention) plus l'abonnement et/ou l'achat de cartes... Parmi les produits présentés, le 6210 Navigator, le premier mobile de Nokia équipé d'une boussole pour guider les piétons sur l'itinéraire qui leur est proposé. Comme Garmin, Nokia propose un téléphone qui permet de "géotagger" ses photos, un service en devenir mais qui comme d'autres nouveautés présentées à Barcelone entament toujours un peu plus l'espace privé. A la prise de vue, chaque photo se voit attribuer des informations géographiques (longitude et latitude). Lorsque les photos sont déposées sur un site de partage, on peut les positionner sur une carte géographique afin de montrer à quel endroit exactement elles ont été prises. Yahoo! et Google travaillent activement sur ces services. Le sud-coréen Samsung, désormais numéro deux mondial depuis qu'il a doublé l'an dernier l'américain Motorola, vient de lancer son premier téléphone GPS. A Barcelone, il a montré de nouveaux modèles. L'objectif est de "généraliser l'intégration du GPS sur 80% de nos smartphones", affirme Jean-Philippe Illarine, directeur marketing télécoms de Samsung France. Parmi les produits présentés par le fabricant nippo-suédois Sony Ericsson, le smartphone, X1, chef de file d'une nouvelle gamme baptisée "Xperia" qui intègrera la fonctionnalité GPS. Enfin deux fabricants, parmi les cinq plus importants au monde, l'américain Motorola et le sud-coréen LG sont absents du monde du GPS. Ce dernier reste résolument sur une stratégie de produits au design soigné. En revanche, Motorola est resté inhabituellement discret, quelques jours à peine après l'annonce du groupe évoquant la possibilité de se délester de son activité de téléphones mobiles.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public