Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Qui était vraiment François Mitterrand ? "Des secrets, des non-dits, des ombres, nous allons remonter le temps": ainsi commence une docu-fiction passionnante de Serge Moati pour France 2 sur le passé vichyste du futur président et son entrée dans la Résistance. Le film, "Mitterrand à Vichy", diffusé sur France 2, ce soir à 22h40, mêlant images d'archives et fiction, est inspiré du livre de Pierre Péan "Une jeunesse française" paru en 1994. Le scénario a été co-écrit par Serge Moati et le journaliste Christophe Barbier. En décembre 1941, après deux tentatives d'évasion ratées, le jeune François Mitterrand s'échappe du Stalag et rejoint sa petite ville de Jarnac. L'expérience du Stalag a changé sa vision de l'ordre social. "Au cours de cette période, un Mitterrand meurt et un autre naît. Celui qui meurt, c'est le fils de bourgeois de province, imbu de lui-même, plein de certitudes sociales. Au Stalag, il découvre la promiscuité, les différences sociales, l'importance du collectif", explique Christophe Barbier. A partir de ce moment, l'obsession du jeune homme est de servir la cause des prisonniers. C'est ainsi qu'il intègre l'administration de Vichy et commence le lent parcours qui, de pétainiste, le conduira à devenir résistant.
Tout au long de cette période, François Mitterrand reste totalement muet sur le sort des Juifs, comme s'il ignorait tout du sujet. "La question est de savoir si cette obsession des prisonniers de guerre l'empêchait de voir le sort des Juifs", s'interroge Christophe Barbier. "Je me demandais comment parlait ce Mitterrand de 24 ans, j'ai cherché à le mettre en mots", ajoute-t-il. Les dialogues de la partie fiction du film ont été écrits grâce aux lettres que François Mitterrand envoyait à sa cousine. Les lettres de Maurice Pinot à son oncle ont servi pour reconstituer l'entrevue avec de Gaulle qui voulait l'unification des réseaux de résistance des prisonniers. "Votre sympathie pour Vichy sera mise sur le compte d'une erreur de jeunesse", lui dit de Gaulle lors de leur entretien.
Dans la partie fiction, la reconstitution des décors, des costumes est particulièrement soignée et Mathieu Bisson, le jeune acteur qui interprète Mitterrand, tout à fait convainquant. Serge Moati reconnaît volontiers "collectionner abondamment sur Vichy". "J'ai été troublé, ému par cet homme qui m'a apporté beaucoup dans ma vie comme à tout le peuple de gauche. Je veux comprendre ce qui s'est passé, c'est un combat passionné et acharné", avoue-t-il. "Nous ne sommes ni avocats, ni procureurs, nous avons juste tenté de répondre à des interrogations", souligne le réalisateur, en espérant qu'il n'y ait "pas de polémique polluante" autour de ce film. La veuve de l'ancien président, Danielle Mitterrand, a déjà fait savoir qu'elle reprochait à cete docu-fiction "des erreurs historiques importantes et des contre-vérités".
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Produits relatifs
69,72 €
23,87 €
35,64 €
69,90 €
89,33 €
813,90 €
  
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public