Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Le géant des logiciels Microsoft n'a toujours pas tranché sur sa stratégie dans sa tentative de rachat du groupe internet Yahoo!, et n'a fait aucune annonce après la réunion de son conseil d'administration sur ce sujet mercredi soir. Une annonce pourrait être faite plus tard dans la semaine, selon le Wall Street Journal. Le conseil de Microsoft était réuni mercredi soir pour décider d'une nouvelle manoeuvre dans son bras de fer pour racheter Yahoo!, numéro deux mondial de la publicité en ligne, qui persiste à refuser son offre. Microsoft a offert le 1er février de racheter Yahoo!, en partie en cash et en partie en actions, à un prix équivalent à l'époque à 31 dollars, soit 44,6 milliards de dollars, afin de concurrencer Google dans la publicité en ligne. Yahoo! refuse cette offre depuis trois mois, la jugeant trop basse, et tente de nouer d'autres alliances en parallèle, avec Time Warner et Google. Selon le WSJ, les dirigeants de Microsoft sont divisés, certains proposant de relever leur offre à 32 ou 33 dollars, tandis que le PDG Steve Ballmer serait tenté de renoncer. Faute d'un accord amiable avec Yahoo!, Microsoft aurait essayé ces derniers jours de convaincre directement ses actionnaires, y compris par l'intervention personnelle du PDG Steve Ballmer et du PDG de la banque Bear Stearns Alan Schwartz, qui conseille Microsoft dans son offre. Microsoft est réticent à lancer une offre hostile et il est toujours possible qu'il renonce finalement à cette acquisition. Lors de la réunion mercredi, les administrateurs ont donné carte blanche à M. Ballmer pour soit tenter une manoeuvre hostile soit renoncer, or toute décision est encore possible, reposant entièrement sur le choix de M. Ballmer, selon des sources proches du dossier citées par le Wall Street Journal. La question du prix reste épineuse: les grands actionnaires et les dirigeants de Yahoo! veulent obtenir bien davantage, entre 35 et 37 dollars par action, ce qui valoriserait Yahoo! à environ 53 milliards de dollars. Microsoft avait offert à l'origine une combinaison de cash et d'actions Microsoft équivalant à 31 dollars par action (44,6 milliards), mais comme son action a baissé, son offre ne vaut plus que 29 dollars par action, soit 42 milliards de dollars environ. C'est un choix délicat pour Steve Ballmer, qui dirige Microsoft depuis 2000, alors que son ami Bill Gates, le fondateur du groupe, s'est peu à peu retiré et quittera définitivement le groupe cet été pour se consacrer entièrement à sa fondation humanitaire. Parallèlement, Yahoo! a continué ses négociations avec le groupe Time Warner pour une éventuelle fusion avec sa filiale internet AOL. En échange, le groupe de médias obtiendrait 20% du nouvel ensemble. Selon des sources proches du dossier, la réussite du partenariat commercial avec Google testé ces derniers jours a été un élément-clé pour pousser Yahoo! à résister à l'offre de Microsoft, et un partenariat plus large pourrait être annoncé cette semaine, ajoute le Journal. Mais une telle alliance pourrait être bloquée par les régulateurs, étant donné la part de marché dominante des deux groupes dans les recherches sur internet.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public