Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

De nombreux quotidiens régionaux étaient absents des kiosques samedi en raison d'une grève des personnels techniques, ont constaté les bureaux de l'AFP en région. La Fédération des travailleurs des industries du livre, du papier et de la communication (Filpac-CGT) avait appelé à une grève vendredi dans les quotidiens régionaux et départementaux, pour protester contre les propositions salariales du patronat du secteur. Dans la région Ouest, Ouest-France, Paris-Normandie, le Courrier de l'Ouest, le Maine Libre, Presse-Océan, la Nouvelle République du Centre-Ouest (Tours), Centre-Presse (Poitiers) étaient absents des kiosques samedi matin. Seuls le Télégramme (ramené à 4 éditions au lieu de 16 habituellement) et la République du Centre (Orléans) ont paru. Dans l'Est, le mouvement de grève a affecté la parution de la quasi-totalité des quotidiens. L'Alsace, les Dernières nouvelles d'Alsace, Le Pays (édition franc-comtoise de L'Alsace) et l'Est Républicain (Lorraine et Franche-Comté) n'ont pas paru. En Lorraine, seul le Républicain Lorrain était présent dans les kiosques. Les éditions électroniques des deux quotidiens alsaciens ainsi que celle du Pays étaient en revanche disponibles sur les sites des journaux. Dans les régions Rhône-Alpes et Centre-Est, seule l'Yonne Républicaine est sortie samedi matin. Le Journal du Centre, La Montagne, Le Progrès, La Tribune, Le Bien Public et Le Courrier de Saône-et-Loire n'ont pas paru. Dans le Sud-Ouest et Centre-Ouest, les quotidiens Sud Ouest, La Dépêche du Midi, L'Indépendant, Le Midi Libre, Centre Presse et La Nouvelle République n'ont pas paru. A Sud-Ouest, les syndicats de journalistes SNJ et SNJ-CGT se sont opposés à une édition numérique du journal samedi. Dans le Sud-Est, étaient absents des kiosques Nice-matin, Var-matin et Corse-matin ainsi que Midi-libre. En revanche, La Provence et La Marseillaise ont paru normalement. Dans le Nord, les quotidiens La Voix du Nord et Nord-Eclair ont été livrés dans les kiosques avec trois heures de retard. Le conflit à l'origine du mouvement porte sur les propositions faites par le Syndicat de la presse quotidienne régionale (SPQR, patronat) dans le cadre des négociations salariales qui concernent l'ensemble des salariés de la branche (personnels techniques, journalistes...). Le patronat a proposé une revalorisation des salaires de 1,4% pour 2008 en deux temps (+0,5% au 1er avril et +0,9% au 1er juin) avec un nouveau rendez-vous en septembre. Cette proposition n'a été acceptée par aucun des syndicats de salariés, a indiqué à l'AFP Jean Gersin, secrétaire fédéral de la Filpac-CGT. Les organisations syndicales du secteur (y compris les journalistes) ont prévu de se réunir mardi pour débattre d'actions communes.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Produits relatifs
90,90 €
100,99 €
77,49 €
23,87 €
99,00 €
67,90 €
  
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public