Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Après une première saison riche en rebondissements, la joyeuse bande de trentenaires de la série "Nos enfants chéris" revient ce soir à 20h50, sur Canal+, de plus en plus déjantée. Réalisée par Benoît Cohen, la série faisait suite au film éponyme sorti en 2003 dans lequel Martin (Mathieu Demy) retrouvait Constance (Romane Bohringer), son amour de jeunesse. Ils retombaient amoureux comme au premier jour malgré leur couple et leurs enfants. Lors de vacances dans l'Aveyron, les ex, les amis et les enfants du couple s'incrustaient et leur gâchaient l'été. La série reprenait les protagonistes et le ton du film, ainsi que la même équipe technique. Résultat, le ton de cette saison 2 est encore plus décalé et explosif. Dans la saison 1, la question était "comment sauver son couple ?", dans la suite c'est "comment se sauver soi-même ?", résume Eléonore Pourriat co-scénariste et comédienne. Les personnages, tous un peu plus dingues les uns que les autres, se recentrent sur eux-mêmes et leurs angoisses. Et font n'importe quoi pour se sortir des inextricables situations qu'ils ont eux-mêmes créées. Les acteurs, qui se connaissent depuis des années, disent avoir retrouvés avec plaisir leur complicité lors du tournage des 12 épisodes de 26 minutes qui a duré trois mois et demi dans l'Aveyron et en Martinique. Pour l'instant, Canal+ n'a pas prévu de saison 3, indique encore Fabrice de la Patellière, "les auteurs ayant envie de prendre un peu de recul".
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public