Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Le montant de la redevance audiovisuelle, qui n'avait pas été modifiée depuis 2002, sera indexé sur l'inflation, a annoncé la ministre de la Culture et de la Communication, Christine Albanel, en présentant le budget 2009 de son ministère. Le ministère a par ailleurs confirmé la création de deux taxes pour le financement de la réforme de la télévision publique afin de compenser l'arrêt progressif de la publicité: une de 3% sur la publicité diffusée par les chaînes privées de télévision et l'autre, de 0,9%, sur les services fournis par les opérateurs de communications électroniques. Parlant de la redevance audiovisuelle, la ministre a déclaré qu'il s'agissait "d'une simple indexation, de façon à ce qu'elle ne baisse pas". Compte tenu d'une inflation de 2% inscrite dans le projet de loi de finances 2009 de Bercy, elle devrait osciller entre 118 et 119 euros en 2009, a-t-on précisé au ministère de la Culture. Le montant de la redevance, une des plus faibles en Europe, était de 116 euros en France métropolitaine et 74 euros dans les départements d'outre-mer en 2008. Il s'agit de loin de la principale source de revenus de l'audiovisuel public. L'indexation de la redevance sur l'inflation et la création des deux taxes figurent dans le projet de loi sur l'audiovisuel public qui doit être présenté fin octobre au Conseil des ministres, avant d'être voté par le Parlement. Le projet de loi sur l'audiovisuel public prévoit pour janvier 2009 l'arrêt de la publicité après 20H00 sur les chaînes de France Télévisions. Pour France Télévisions, le budget 2009 consacre 450 millions d'euros à la compensation des pertes de ressources publicitaires que va entraîner cette réforme. A cette dotation exceptionnelle, s'ajoute un budget de 2,039 milliards d'euros. L'Etat alloue également 23 millions à Radio France pour compenser "la perte de recettes publicitaires que pourrait générer une restriction de (son) régime publicitaire en cas de modification de son cahier des charges", précise le ministère.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Produits relatifs
49,54 €
91,80 €
54,90 €
51,99 €
44,99 €
34,39 €
  
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public