Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Le patron de Premiere World, la chaîne à péages déficitaire du groupe Kirch, Georg Kofler, a assuré qu'un éventuel dépôt de bilan n'était "pas un thème d'actualité". "Le dépôt de bilan n'est pas un thème d'actualité. Nous ne nous occupons pas du tout de dépôt de bilan mais de plan de restructuration", a souligné le directeur général devant la presse à Munich (sud). La presse allemande spécule depuis plusieurs semaines sur un éventuel arrêt du bouquet satellitaire, principale source de pertes du géant des médias Kirch, lui même dans une très mauvaise passe financière. M. Kofler avait présenté un peu plus tôt un vaste plan de restructuration, prévoyant notamment 500 M EUR d'économies par an, pour assurer la survie de la chaîne créée en 1990 et qui n'a jamais rencontré le succès escompté. Ce plan prévoit que Premiere World enregistre en 2004 le premier bénéfice de son histoire. Pour cette année, le patron n'a pas souhaité faire de prévisions chiffrées. Il a toutefois indiqué "espérer réduire de manière conséquente la perte de la chaîne, c'est-à-dire de plusieurs millions d'euros". L'an dernier Premiere World a essuyé une perte EBITDA de 864,9 M EUR pour un chiffre d'affaires de 813,1 M EUR. "Nous voulons réduire cette année la perte de 2 M EUR que nous enregistrons chaque jour", a-t-il ajouté. Cette année, M. Kofler table sur un c.a. "au niveau de l'an dernier ou légèrement supérieur". Premiere World n'avait jusqu'à présent jamais publié de résultats mais entend désormais le faire chaque trimestre, a indiqué le directeur général.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public