Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique

Longtemps journaliste à France 2, Rachid Arhab est membre du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) depuis 2007. Il est notamment en charge du dossier de la radio numérique dont le lancement est prévu pour la fin de l'année dans trois villes, Paris, Nice et Marseille. Avant une généralisation à tout le territoire qui doit s'étaler jusqu'en 2014. Rachid Arhab explique aux « Echos » comment créer les conditions d'un lancement réussi de la radio numérique terrestre (RNT). Il souligne qu' "avec la crise, certains acteurs sont effectivement un peu moins pressés de lancer la radio numérique terrestre. Toutes les stations ont néanmoins renvoyé leurs conventions. Il ne faut pas oublier que ce sont les radios elles-mêmes qui, en 2006, se sont regroupées pour demander la numérisation rapide de la radio, dernier média à ne pas avoir encore franchi le pas. Aujourd'hui, la situation économique ne facilite pas les choses. Les stations vont devoir continuer à payer un coût de diffusion pour la radio analogique. A cela va s'ajouter un nouveau coût de diffusion pour la radio numérique sans qu'elles sachent combien de temps cela va durer. Il faut donc éteindre le signal radio analogique pour passer au numérique." Il poursuit ainsi : "Nous réfléchissons à un appel national pour un mutliplexe. Cet appel à candidatures arrivera début 2010 et se fera conjointement à un appel régional. Mais les candidats retenus au niveau tional auront également de fortes obligations de couverture. Leurs radios devront être accessibles sur 90 % du territoire. Nous n'avons jamais cessé d'avoir des échanges avec les radios, nous les avons toujours écoutées. S'il existe d'autres raisons pour retarder la RNT, je veux les entendre et que l'on mette tous les problèmes sur la table. C'est au CSA que cela se décide. Je ne porterai pas le dossier de la radio numérique contre elles. Si la RNT est retardée, nous demanderons des contreparties. Les stations devront plus parler de la radio numérique sur leurs ondes pour faire comprendre aux auditeurs qu'outre une meilleure qualité sonore, ils auront accès à plus de radios, des nouveaux programmes et des images qui s'afficheront sur l'écran de leur poste."
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre Hospitalier de Douai
Exploitation d'un service de restauration rapide, de points presse, d'une boutique et de distributeurs automatiques de denrées alimentaires au Centre Hospitalier de Douai.
» Voir l'avis de concession de service public