Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS

Passage au tout numérique : Revue de mobilisation, douze jours avant le Jour J en Île-de-France

MODIFIE.« On est entré dans une phase importante en Ile-de-France » ont reconnu les ministres Eric Besson (Economie Numérique), Frédéric Mitterrand (Communication) avec Louis de Broissia et Olivier Gerolami, président et directeur de FTN, à douze jours du switch off.

Ils avaient réuni l'ensemble des acteurs du passage au Tout Numérique (chaînes, diffuseurs, antennistes, gestionnaires d'immeubles, fabricants etc...) à Bercy hier en fin de matinée « pour effectuer une revue de l'ensemble des acteurs et des moyens mobilisés pour assurer la réussite de cette opération » selon Eric Besson. Un point a été fait sur l'ampleur de l'enjeu dans une région de 12 millions de téléspectateurs dont plus d'un million de personnes âgées, où 70% des habitants résident en habitat collectif, 97,5% des franciliens connaissent la date du passage au tout numérique, plus de 61% des foyers possèdent au moins un poste recevant la TV, mais où encore 4,3% restent dépendants de l'analogique (210.000 foyers).

L'accent a été mis sur le dispositif régional mis en place. Tout d'abord sur la mobilisation et l'accompagnement avant le jour J : 600 professionnels signataires de la charte, le centre d'appel qui a déjà reçu 130.000 appels, 5.000 bénévoles formés à travers 600 sessions, mais aussi des maires (1.271 en Ile-de-France) qui ont été placés au coeur du dispositif. Plus de 70% des mairies ont relayé l'information et la tournée « Tous au Numérique » s'est arrêtée dans 240 communes. Eric Besson a cité quelques exemples : les ambassadeurs du Numérique au Plessis Robinson et l'action du CCAS (Centre communal d'action sociale) de Meudon qui a mis en place une solidarité intergénérationnelle pour le jour J...

La Secrétaire Générale de Fedelec a par ailleurs indiqué que les professionnels de l'antenne sont inquiets quant au retard pris par certaines collectivités dont les hôpitaux.

Le jour J et après la coupure de l'analogique, à minuit le 7 mars par le Ministre Frédéric Mitterrand, ce sera le redémarrage, entre 3H00 et 8H00, des 5 émetteurs qui permettront de garantir 93% de couverture le matin, et des suivants (47 émetteurs complémentaires) d'ici la fin de l'après-midi pour atteindre 98% de la population.

« La couverture TNT le 8 mars sera plus large que celle de France 2 analogique qui était considérée comme la meilleure » a assuré Olivier Gerolami. Un dispositif spécial a été prévu : le quartier général de FTN sera installé au CSA. Les maires disposeront d'une ligne spéciale pendant toute la première semaine, après avoir reçu une "boîte à outils" pour ce passage. Le CAT sera renforcé grâce à 485 conseillers spécialement formés et qui disposeront de scripts spécialement conçus. FTN s'attend à 160 000 appels la première semaine dont 56 000 le premier jour. 1.600 postiers ont été formés dans le cadre de l'assistance technique pour aider les foyers de personnes âgées grâce à 20.000 interventions programmées.

ILS ONT DECLARE :

BILAN POST PASSAGE
Louis de Broissia a profité de cette réunion pour dire qu'il était prévu, dans chaque région, une conférence de presse de « post passage » pour dresser le bilan des opérations de "switch-off", tout en demandant « la mise en place d'une espéce de contrôle et d'autorité « post passage » pour éviter les effets de « traîne » constatés dans certains vallées.

EMETTEURS D'INITIATIVES LOCALES
Eric Besson a indiqué qu'il a accordé les premières aides, en faveur des 14 premières communes, d'un montant global de 237.000 EUR, une somme qui permettra de couvrir plus de 65% de l'investissement en faveur de la lutte contre la fracture numérique, en application de la loi du 17 Décembre 2009.

EFFORT DE SYNCHRONISATION
Eric Besson a constaté que la région Ile-de-France ne se limite pas à la zone très urbaine couverte par l'émetteur de la Tour Eiffel. « Elle comporte aussi des zones rurales et des territoires » qui « correspondent à des carrefours d'émetteurs sur lesquels le basculement du tout numérique sera plus complexe qu'à Paris ». Il a demandé aux acteurs techniques (CSA, AFN, les diffuseurs en citant notamment TDF) « de poursuivre leur effort de synchronisation des 49 émetteurs de la Région Capitale ».

MOBILISATION DES GESTIONNAIRES D'IMMEUBLES !
Eric Besson a beaucoup insisté sur la mobilisation des gestionnaires d'immeubles pour adapter l'ensemble des antennes collectives de la région Ile-de-France. Il a annoncé avoir adressé avec ses collègues Nathalie Kosciusko-Morizet et Michel Mercier, un courrier à l'ensemble des syndics et gestionnaires d'immeubles afin de les mobiliser et de les alerter sur l'adaptation des antennes collectives.

ET LA RADIO NUMERIQUE ?
« Il faut que les radios le veuillent bien et soient convaincues de ce qu'elles ont demandé » a répondu Eric Besson à Rachid Arhab (CSA) qui a souhaité qu'après la télévision, ce soit la radio qui soit concernée par cette numérisation.

De notre envoyé spécial : Paul PHILIPPART
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public