Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Par Frédéric SCHMITT, le

Les Suisses sauvent leur audiovisuel public

Les Suisses ont rejeté le "No Billag", qui consistait à supprimer la redevance TV mais qui aurait sonné le glas de l'audiovisuel public.

Avec près de 71% de voix pour les adversaires de la fin du système de redevance, les Suisses ont opposé un refus clair et net à la fin du financement de l'audiovisuel public par le contribuable, idée soutenue notamment par l'UDC, l'Union suisse des arts et métiers (USAM) et diverses organisations et qui aurait très certainement fait sombrer la SSR, le "France Télévisions" helvète, financé à 75% par la redevance.

En Suisse, la redevance est l'une des plus chère d'Europe. Les contribuables suisses doivent acquitter tous les ans de 392 euros pour leur audiovisuel public. Si son montant va baisser l'année prochaine pour passer à 365 euros, c'est l'ensemble des Suisses qui devront verser cette redevance, même ceux qui ne disposent pas de téléviseur ou récepteur radio.

Néamoins, les Suisses ont décidé qu'il était préférable de financer leur audiovisuel public que de le voir disparaître, avec les 13.500 emplois qu'il génère directement ou indirectement.

Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Produits relatifs
381,95 €
390,99 €
464,04 €
591,56 €
550,00 €
319,99 €
  
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHR Metz Thionville
Concession de service public pour la gestion et l'exploitation du service de télévision, téléphone et multimédia aux patients pour le CHR de Metz-Thionville, le CH de Briey et le CH de Boulay.
» Voir l'avis de concession de service public