Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Le président de France Télévisions Marc Tessier a annoncé jeudi à Marseille une augmentation des investissements du groupe dans le documentaire, un développement des co-productions et plus de programmations en début de soirée (prime-time). "Certains disent que France Télévisions n'innove pas parce qu'elle ne fait pas de télé-réalité. C'est notre choix. Nous pensons qu'il y a plus d'innovation dans un documentaire comme +la guerre en couleur+ que dans le +Bachelor+ (M6)", a lancé Marc Tessier en marge du festival "Sunny Side of the doc", consacré au documentaire. Entre 2001 et 2002, France Télévisions a augmenté d'1,7% ses investissements en matière de documentaires, passant de 63,7 à 64,8 MEUR, a indiqué le groupe. Premier diffuseur hertzien de documentaires avec 4.568 heures de programmes en 2002 (27,4 MEUR), France 5 a annoncé sa volonté de rendre ses programmes "encore plus attractifs dans le domaine de l'acquisition des connaissances". Parmi les sujets en préparation, une série sur l'histoire de la télévision (fictions, variétés, jeux, pub et direct), "les Martin", l'histoire d'une famille française de 1945 à 1975 au rythme de la grande histoire, un film en 3 volets de la "2e guerre d'Algérie" (les dix dernières années). Une série sur les années 60 réalisée par Pierre Lescure, Dominique Besnehard et Gérard Jourd'hui est également dans les tuyaux. France 2 (9 MEUR consacrés au documentaire) souhaite "produire plus de locomotives et moins de wagons", a résumé Yves Jeanneau, directeur de l'unité documentaire, qui s'est fixé comme objectif cinq documentaires en prime-time (contre trois l'an passé). Des co-productions internationales sont en cours pour financer des documentaires ambitieux de début de soirée comme "D.Day", film co-produit notamment avec la BBC, sur l'histoire du Débarquement. Des signatures du cinéma comme James Cameron ("Expédition Bismarck") ou Régis Wargnier ("Coeurs d'athlètes") ont également été sollicitées. France 2 auscultera enfin le sentiment d'insécurité en France dans "Violence, état des lieux" de Christopher Nick, résultat d'un an de tournage à Creil (Oise).
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public