Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique

Al-Arabiya, qui a diffusé hier une nouvelle bande sonore attribuée à Saddam Hussein affirmant que "la guerre n'est pas terminée" en Irak, est une chaîne à capitaux en majorité saoudiens qui émet de Dubai avec l'ambition de concurrencer Al-Jazira du Qatar. Le logo d'Al-Arabiya apparaît de plus en plus sur les écrans des chaînes de télévision internationales à la faveur d'enregistrements sonores dont Saddam Hussein, recherché par les Américains mais introuvable, semble user pour marquer sa présence en Irak. Al-Arabiya a obtenu le nouveau document sonore "mercredi matin à Bagdad où notre bureau a reçu un appel téléphonique anonyme proposant d'aller chercher la bande dans un lieu précis de la capitale", a indiqué à l'AFP le directeur de la rédaction de la chaîne, Salah Najm. La même explication a été donnée à l'occasion de la diffusion, le 17 juillet, d'un enregistrement sonore attribué à Saddam Hussein et authentifié par la suite par les services de renseignements américains (CIA). Al-Jazira, devenue célèbre pour sa couverture de la guerre en Afghanistan en 2001 et la diffusion en exclusivité de cassettes d'Oussama ben Laden, le chef d'Al-Qaïda, avait diffusé, peu après Al-Arabiya, la cassette du 17 juillet. Cela témoigne d'une concurrence non déclarée entre les deux médias. "Nous allons offrir aux téléspectateurs arabes une alternative sage et équilibrée", déclarait à l'AFP Ali Al-Hedeithy, chef de la Middle East News (MEN), propriétaire d'Al-Arabiya, au moment du lancement de la chaîne en mars. Il se référait alors à Al-Jazira qui, depuis son lancement en 1996, se caractérise par un franc-parler qui froisse des régimes arabes dont certains ont exprimé leur mauvaise humeur par le rappel de leurs ambassadeurs en poste à Doha. Créée début 2003, la MEN détient aussi la chaîne satellitaire arabe Middle East Broadcasting Center (MBC) et "MBC-2", une chaîne de divertissement en anglais émettant depuis janvier de Bahrein. Financée notamment par des investisseurs saoudiens, koweitiens et libanais, MEN est dotée d'un capital de 300 millions de dollars sur cinq ans, soit un capital annuel moyen de 60 M USD devant bénéficier essentiellement à Al-Arabiya, selon des sources proches du groupe. Al-Arabiya a établi ses studios à Dubai Media City qui abrite également le groupe MEN.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›