Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique

Le porte-parole du RPR Patrick Devedjian a reproché au président du (CSA) Hervé Bourges de "vouloir limiter le droit constitutionnel de nomination du président de la République", par ses propos sur une éventuelle nomination de Dominique Baudis pour lui succéder. "Intervenant à l'avant-garde du Parti socialiste, Hervé Bourges voudrait influencer la désignation de son successeur à la tête du CSA. M. Bourges est bien mal venu de vouloir limiter le droit constitutionnel de nomination du président de la République en reprochant l'opinion politique d'une éventuelle nomination", déclare M. Devedjian. "Ses propres engagements, dont il a fait l'étalage, n'ont même pas besoin d'une « mémoire d'éléphant », ajoute-t-il en référence au titre des récents mémoires de M. Bourges. "Faites ce que je dis et non pas ce que je fais, telle reste la devise du parti socialiste", estime M. Devedjian. M. Bourges, qui quittera ses fonctions fin janvier, s'était prononcé implicitement contre le choix de Dominique Baudis pour lui succéder. "Je souhaite que la nomination du président du CSA ne soit pas une nomination politique", avait-il déclaré, enchaînant, dans une claire allusion à M. Baudis : "Un ancien journaliste qui est devenu un homme politique est un homme politique". Député maire UDF de Toulouse, Dominique Baudis avait présenté les journaux télévisés de la Une puis de FR3, jusqu'en 1982. Son nom a été avancé dans la presse parmi les favoris à la succession de M. Bourges. Le président du CSA est nommé par le président de la République.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›