Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Avec Sarah Biasini, fille de Romy Schneider, en héroïne d'un roman de Théophile Gautier, TF1 espère frapper les 6 et 13 septembre le grand coup de rentrée de ses émissions de fiction. "Avec +Julie, Chevalier de Maupin+, TF1 célèbre sur son antenne, le grand retour du film de cape et d'épée", note le vice-président de la chaîne Etienne Mougeotte pour présenter cette production que TF1 finance avec RAI 1 (Italie), EOS Productions (Allemagne), Saga Film, RTL-TVI (Belgique) et Alya. Première chaîne hertzienne en clair à se risquer dans ce type d'aventure, TF1 emboîte le pas au "Bossu", diffusé sur Canal+ le jour de Noël 2003, et que France 2 se propose également de mettre à l'antenne. Dans son premier grand rôle, Sarah Biasini, fille de Romy Schneider, 26 ans, sera la carte maîtresse de cette mini-série en deux épisodes de 90 minutes, tournée en 63 jours au Portugal et en France, dans plusieurs châteaux de la région parisienne et de Bourgogne. "Une comédienne radieuse dans son premier rôle", assure Etienne Mougeotte, qui parle d'interprétation "lumineuse". "Elle a le charisme et la présence indispensable pour une actrice. Elle est lumineuse", ajoute de son côté Charlotte Bränström, réalisatrice du film. "Ce tournage est une expérience professionnelle et humaine formidable", avait déclaré Sarah Biasini à l'AFP, au mois de mars alors qu'elle tournait au château de Vaux-le-Vicomte, substitut de celui de Versailles.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public